clou

clou (tableau rapide)
clou Mont-de-piété ; engager au mont-de-piété
synonyme mont-de-piété, prêteur sur gages
date 1823
fréquence 45

clou

& au clou ; être au clou ; mettre au clou ; porter au clou ; engager au clou ; ficher au clou

n.m.

Définition

Mont-de-piété ; engager au mont-de-piété ALL : Leihhaus

registre ancien : 7 registre moderne : 5

Synonyme : mont-de-piété, prêteur sur gages

Citations
1851 Tiens !… un habit !… celui de mon oncle qu'on aura apporté… Ah ! il est très-bien… des boutons d'or !… Une idée ! si je le mettais au clou !… pour un jour ou deux… il y a justement un mont-de-piété dans la maison… source : 1851. En manches de chemise
1884 Tatave, qui, en garçon rangé et prudent, n'avait l'oeil nulle part et répugnait à se le faire ouvrir, dut songer à ses expédients ordinaires source : 1884. Le Boul' Mich'
1953 Dans la vie on est peau de balle quand notre coeur est au clou source : 1953. La goualante du pauvre Jean
1925 j'ai fichu tout ça au clou source : 1925. Mon anisette
1870 et pas seulement un paletot à mettre au clou source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1870 Nous lui demandâmes ce qu'il avait fait de cet enfant. « Je ne sais, je crois qu'elle l'a mis au clou » source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1883 C'est le propriétaire […] qui va au clou porter sa montre ou ses marchandises source : 1883. Le Tableau de Paris
1911 Si ça t'coure [sic] trop de ne pas avoir un peu de ferraille, j'vais aller fiche au clou mon tire-mirettes et mon sautoir… source : 1911. Le journal à Nénesse
1882 Même il lui arrivait, ayant fait porter au clou sa dernière nippe, d'être obligé de passer des trois ou quatre jours chez lui, sans pouvoir sortir, enveloppé dans des couvertures de son lit source : 1882. Zola. Notes d'un ami

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Pop. Mont-de-piété. Mettre au clou. Mettre en gage au mont-de-piété. Il chercha dans la pauvreté de ses nippes et le vide de ses meubles : rien, il ne restait plus rien dont le clou eût voulu (E. et J. de Goncourt, Manette Salomon, 1867, p. 119): 7. Gervaise aurait bazardé la maison; elle était prise de la rage du clou, elle se serait tondu la tête, si on avait voulu lui prêter sur ses cheveux. Zola, L'Assommoir, 1877, p. 645. 4. 1823 « mont-de-piété » [parce que les objets mis en gage étaient accrochés à des clous] (lang. poissard d'apr. Esn.); 1833 (L. Vidal, J. Delmart, La Caserne, p. 343) (tlfi:clou) /

Le gage y est cloué, ou suspendu (AYN) / Où l'on accroche les objets gagés (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).