Définition de : tapin

tapin (tableau rapide)
tapin Activité prostitutionnelle (h. ou f.), racoler, chercher le client dans la rue, sur le trottoir ; se prostituer en général ; prostituer qqun ; (être exposé au carcan, être attaché au poteau)
synonyme prostituer / se, prostitution
date 1906
fréquence 049
id 1536

tapin

& □ faire le tapin ; □ au tapin ; se mettre au tapin ; mettre au tapin ; filer au tapin ; □ sur le tapin ; être sur le tapin ; mettre sur le tapin ; (le tapin)

n.m.

Définition

Activité prostitutionnelle (h. ou f.), racoler, chercher le client dans la rue, sur le trottoir ; se prostituer en général ; prostituer qqun ; (être exposé au carcan, être attaché au poteau)

registre ancien : 8 registre moderne : 7

Synonyme : prostituer / se, prostitution Famille : tapin (prostitution) Usage : prostitution

Citations
1955 On la connaissait Mme Janot, c'était Anita-les-dents-blanches. Une vraie pomme. Une bergère qu'il avait tirée des Galeries Lafayette pour la mettre au tapin, et qu'il aurait aussi bien fait de laisser là où elle était. source : 1955. Mollo sur la joncaille / edit
1976 Ils vont pas chercher des vierges dans leur famille pour les mettre sur le tapin. source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution / edit
1966 Avoir « une souris sur le tapin » n'est le plus souvent qu'une vantardise : on ne « maque » guère à dix-huit ans (il y a des exceptions). source : 1968. Les barjots / edit
1925 Avec deux biftecks au tapin, tu peux voir venir, c'est moi qui te le dis ! Atteler à deux, ça ne te fait pas peur, à ton âge ? source : 1925. La bonne vie / edit
1929 Au métro, Place Pigalle, Marthe les quitta. Les deux garçons descendirent les boulevards, en sifflant les filles qui faisaient le tapin. Julot désigna à Chouchou toutes celles qu'il avait eues. source : 1929. Au Poiss' d'or / edit
1952 Amanda est une femme libre, pas besoin de hareng pour la pousser au tapin source : 1952. Une fille du tonnerre / edit
1981 Nana ne sachant rien continuait son tapin source : 1981. La plus bath des javas / edit
1937 Alors vas-y ! ne parle plus ! au tapin ! saisis ta plume… Torche-moi un joli ballet, quelque chose de net et de fringant source : 1937. Bagatelles pour un massacre / edit
1955 Tu te figures qu'il l'a filée au tapin ? Penses-tu, c'était bon pour toi, ma pauvre Jessy source : 1955. Pas de pitié pour les caves / edit
1998 Les studios de tapin sans eau et électricité achetés en cash source : 1998. Les combines des voleurs et comment s'en défendre / edit
1937 seraient, à part quelques-unes, incapables de « lever » des clients dans les cafés et encore moins de « faire le tapin » sur le trottoir, ce qu'elles trouvent honteux et dégradant. source : 1937. Enquête sur la prostitution / edit
1986 Je me suis mise au tapin pour faire fortune rapidement et prendre une retraite dorée à vingt-cinq ans… source : 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris / edit
1986 le mot est lâché. La prostituée travaille… elle, monsieur ! Le tapin, c'est sérieux. On n'est pas là pour rigoler. source : 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris / edit
1963 Résultat : elle finira au tapin source : 1963. Les Tontons Flingueurs / edit
1999 Et un de ses frères qui m'a vendu une fille qu'il avait mise au tapin, mais qu'il ne savait pas driver. source : 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand) / edit
1955 Mais bientôt, n'ayant plus d'argent et de drogue, il lui avait bien fallu revenir au « tapin » non seulement pour elle mais pour « assister » Maurice source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra / edit
2006 Une jeune femme de vingt-deux ans avec huit ans de tapin derrière elle. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya / edit
1978 Ta voiture, c'est ton domaine en fait… Et puis, il y a toujours une échappatoire […] Quand tu es sur le tapin, c'est différent, tu es vraiment la putain. Pour un garçon, c'est pas très facile. Si, peut-être pour un mec qui est superbement beau… source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine / edit
1922 Louisette, une brunette de dix-sept ans qui avait cru trouver de plus grandes ressources dans le tapin que dans le métier de blanchisseuse source : 1922. Au Lion Tranquille / edit
1967 « Eh ! mignonne, un petit sourire », a réclamé un porte-voix. « T'étais drôlement moins bêcheuse, quand tu faisais le tapin à Barbès. » source : 1967. Le cachot / edit

<20 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

TAPIN, subst. masc. B. − Arg., pop. 1. Racolage sur la voie publique. Je pense à toutes ces chambres à coucher remplies d'époux. Ça doit être un fameux galimatias ! (...) Ça doit en fabriquer de la prostitution et du tapin, ces dix mille âmes ! (Giono, Gds chemins, 1951, p. 217). Il lui a promis, Monsieur, de la tirer du tapin et de l'appeler à Nice (...) Moi, je ne m'y fie pas (Arnoux, Crimes innoc., 1952, p. 185). Faire le tapin. Racoler dans la rue et se prostituer. Synon. faire le trottoir. Avant de dormir, Renée revivait confusément la soirée: un danseur lui avait proposé de « faire le tapin ». « Faudra que je demande à Fernande ce qu'il a voulu dire » (Dabit, Hôtel Nord, 1929, p. 139). « Tu ne te fais pas idée, chéri, ce qu'on peut se faire chier dans cette putain d'existence... Y en a, ils croient que c'est rigolo de faire le tapin. Vas-y voir. Moi, je dis que pour du pain gagné, c'zest du pain gagné (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 357). − P. méton. Prostituée. Deux tapins (...) guettaient encore [à l'aube] le dernier client (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 37). Prononc.: [tapε ̃]. Étymol. et Hist. 2. a) 1906 « racolage sur la voie publique » faire le tapin (voy[ous] ds Esn. 1966); b) 1926 p. méton. « fille de trottoir » (sout[eneurs], ibid.); Dér. de taper1*; suff. -in*. Cf. peut-être déjà ca 1270, pic. tapis « tache qui vient aux jambes quand on s'est chauffé de trop près » (Baudoin de Condé, Conte des hiraus ds Romania t. 10, pp. 590-591, déduit de tapiné « qui a des taches », (Id., ibid.), repris en jeu de mots par tapis). Fréq. abs. littér.: 10. Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p. 273. (tlfi:tapin) /

  • 1906, Esnault (TLFi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 178791 Il [argot des hommes du milieu] appellera un « turf » une gonzesse de tapin.
  • 178790 –Tu n'connaîtrais pas une fille de bonne « mentalité » avec qui je pourrais me mettre en « cheville » ?
  • 178789 ça ne nous empêche pas d'avoir soif. Où c'est qu'on va boire le « der » ? C'est moi qui l'offre.
  • 61278 le der' au square paye les « barbes à papa ».
  • 178788 Des filles, redoutant leurs fantaisies d'ivrognes, se hâtaient de leur fermer la porte au nez.

1536 Définition de : tapin 1668 gonzesse 16508 turf 16400 maison 2594 lupanar

Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :