Définition de : marle

  • marle
    • ■ Malin, futé, astucieux, débrouillard ; ■ compliqué, difficile à comprendre ; □ faire le malin, agir imprudemment, prendre des risques ; □ gros malin (appellatif fam.) ; ≠ pas difficile, pas compliqué ; pas malin, pas intelligent
    • fréquence : 039
    • id : 9199

marle & être marle ; □ faire son marle ; jouer les marles ; jouer au marle ; faire le marle ; □ gros marle ; ≠ pas marle n., adj.

Définition

■ Malin, futé, astucieux, débrouillard ; ■ compliqué, difficile à comprendre ; □ faire le malin, agir imprudemment, prendre des risques ; □ gros malin (appellatif fam.) ; ≠ pas difficile, pas compliqué ; pas malin, pas intelligent

fréquence : 039
registre ancien : 9 registre moderne : 8

synonyme : malin, intelligent, astucieux, débrouillard, habile famille : marl- (marlou)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1884.

1899 1901 1904 1922 1924 1929 1933 1935 1935 1939 1946 1946 1947 1947 1947 1948 1949 1950 1951 1952 1952 1953 1953 1954 1954 1955 1955 1955 1956 1957 1957 1960 1963 1965 1975 1976 1978 1981 2007

Citations

  • 1957 Il y a un tas de choses à faire et je peux pas dire que jusqu'à maintenant je me sois montré bien marle. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1935 Moi, à leur place, je serais plus marle : je te fabriquerais une épidémie, quelque chose dans le genre de la grippe espagnole, en perfectionné. source : 1935. Viande à brûler
  • 1949 C'est compris ce que je vous préviens ? Ça va ? C'est rentré ? Oui zou merde ? C'est pas trop marle à retenir ? source : 1949. Casse-pipe
  • 1933 –Quand tu sortiras de Mettray, que feras-tu ? Il sourit et réplique : –Je jouerai sur du velours. –Ça veut dire que tu ne travailleras pas ? –Probable ! –Et comment feras-tu pour ne pas travailler ? –Oh ! quand on est « marle », on peut toujours se défendre. Je serai souteneur. source : 1933. Les forçats-enfants à la colonie pénitentiaire de Mettray
  • 1948 –Ça ne fait rien ! reprend-il, t'es pas marle ! Chiper huit ans de trav' pour avoir noirci du papier ! source : 1948. Je sors du bagne
  • 1939 des délégations de snobs que démange l'envie de s'affranchir, et qui éprouvent une volupté réelle à dire : « C'est régulier, c'est correct, je suis à la page, j'en ai marre, un truc marle, un malabar, etc. » source : 1939. Le piéton de Paris
  • 1939 Cette société, réguliers, camelots, harengs, mecs, « titis, gandins », broches, sous-broches, midinettes, mijaurées, gonzesses, boutiquières, les bombes, costauds chenilles, tourneuses d'obus, vitrioleuses, qui sont baths, ou marles source : 1939. Le piéton de Paris
  • 1950 Le plus marle serait qu'il l'ait foutu en cloque… Là, je suis preneur pour l'échantillon source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1950 Cette nuit il a voulu faire son marle. Il est arrivé à sortir de son pieu, je me demande comment source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1950 ça vient toujours qu'elles imaginent leur ventre comme le plus beau, le plus marle, le très expressif, le plus ultra, du nanan, l'apothéose des bides, une épiphanie de tripes source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1950 Le plus marle dans l'histoire, c'est que, d'une part avec toutes les conneries que je leur balançais dans mes romans à la chaîne, je contribuais à leur mettre l'utérus à vif source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1929 Moi, je t'avoue que ça ne m'intéresse pas. Je suis trop marle. Je l'défends autrement, tu penses source : 1929. Je suis un geux
  • 1952 son tarare qu'en voulait plus et que j'avais quand même été assez marle pour lui remettre en route. source : 1952. Émile et son flingue
  • 1924 Dis donc, j'viens d'faire connaissance avec un mec marle, tout c'qu'y a d'affranchi, qui m'offrait d'la came. source : 1924. Les dessous de Montmartre
  • 1953 de te donner un conseil. Occupe-toi de tes oignons et joue pas aux marles, ça te changera… source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
  • 1956 et je me mets en quête du numéro 12… Pas marle à dénicher… C'est une petite construction sans étage, couverte d'ardoise… source : 1956. Fais gaffe à tes os
  • 1956 une aubaine pareille, tu parles que ça m'avait excité. […] Alors j'ai voulu pousser un peu mon avantage… –Histoire de me doubler au poteau, hein, gros marle ? Tu voulais faire cavalier seul… source : 1956. Fais gaffe à tes os
  • 1976 Et puis même s'ils voulaient jouer les marles c'était du même. Ils avaient en face d'eux des professionnels. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<18 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • De marlou, argot, ou, selon P. Guiraud, var. de masle, lat. masculus (GR)
  • 1884 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.