Définition de : froncer les sourcils

froncer les sourcils (tableau rapide)
froncer les sourcils ■ Signe de mécontentement, de contrariété, d'agacement, de menace ; ■ signe qu'on ne comprend pas qqchose
synonyme colère (être/mettre en), énerver, humeur (mauvaise), bouder, mécontent
fréquence 026

froncer les sourcils

& froncer le sourcil ; les sourcils froncés ; froncement de sourcils

gestuel/corporel

Définition

■ Signe de mécontentement, de contrariété, d'agacement, de menace ; ■ signe qu'on ne comprend pas qqchose

registre moderne : 2

Synonyme : colère (être/mettre en), énerver, humeur (mauvaise), bouder, mécontent

Citations
1889 La marquise devait se faire ces réflexions. Bientôt, cependant, elle essaie de froncer les sourcils et de s'armer d'un front sévère, pour apostropher Nicaise, qui ne paraît pas trop rassuré, malgré tout. source : 1889. Il ne faut pas jouer avec le feu. Pièce en un acte et quatre tableaux (dans Théâtre naturaliste) / edit
1794 On le salue profondément ; quand il est de bonne humeur, il sourit, quand au contraire il est morose, il fronce le sourcil source : 1795 (an III). Almanach des prisons / edit
1957 C'est au sujet de Chase. –Chase ? je répète en fronçant les sourcils. source : 1957?. Dix ans de frigo / edit
1815 Si, au contraire, les soucis sont sur son front, il fronce le sourcil, et prononce, d'une voix de tonnerre, un non qui retentit jusqu'au fond de ces sombres demeures et en ébranle les voûtes. source : 1815. Histoire secrète du tribunal révolutionnaire (tome 1) / edit
1799 Le gentilhomme fronce le sourcil d'abord et finit par rire à gorge déployée. source : 1799. Éloge du pet. Dissertation historique, anatomique et philosophique / edit
1977 commencent à écrire des lettres anonymes à la Société du Cheval français qui, malgré son désir de tranquillité et son souci de ne pas effaroucher les parieurs […] est bien obligée de froncer le sourcil. source : 1977. Hippisme. Les mystères de l'avoine enchantée / edit
2001 Romain-Desfossés fronça le sourcil et lui demanda de ne pas recommencer. source : 2001. Services spéciaux. Algérie, 1955-1957 / edit
1958 Là, il y était, fronçait encore les sourcils, parce que ça l'ennuyait vraiment. source : 1958. Rage blanche / edit
1956 Je fronce les sourcils, ne pigeant toujours pas où elle veut en venir. source : 1956. Fais gaffe à tes os / edit
1956 Il fronce les sourcils car, tout comme le Vieux, il a horreur des interruptions. source : 1956. Fais gaffe à tes os / edit

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

créer 59284 +Bob +Move +Régénérer

  • 178608 Quoi ! c'était là le redoutable « bidel » dont la seule évocation enclosait, chez les bleus, leur désir de la vie à bord d'une amère écorce d'inquiétude et de crainte ? O
  • 178607 Ah ! tu sais, à bord c'est la bonne vie. Le bidel n'est pas vache. Et on bouffe bien.
  • 178606 C'est lui, Le Blondin, qui se faisait un plaisir d'aider Jean, lui confectionnant les noeuds des araignées, lui débleuissant ses chemisettes, sans tacher les listons blan
  • 178605 On les reconnaît là, les Parigots. Ils ont peur de la flotte ces oiseaux de malheur. Sont bons qu'à crâner dans les rues.
  • 178604 –T'as pas d'veine toi, de monter sur les gros cus [Cuirassés, croiseurs, en argot de marin.] On en bave de dures !
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :