maous

maous (tableau rapide)
maous Gros, énorme, imposant, volumineux, important, lourd ; fort physiquement, bien bâti ; fort intellectuellement compétent ; bon, agréable, bien ; bien, génial (intensif) ; faire le costaud, fanfaronner
synonyme bien, bon, gros, gras, ventru, obèse, lourd
date 1895
fréquence 43

maous

& mahousse ; maousse ; gros maous ; maouse (fém.) ; faire le maouss

n., adj.

Définition

Gros, énorme, imposant, volumineux, important, lourd ; fort physiquement, bien bâti ; fort intellectuellement compétent ; bon, agréable, bien ; bien, génial (intensif) ; faire le costaud, fanfaronner ANG : big, heavy ; good and plenty, in particuliar eatables ; large, big

registre ancien : 8 registre moderne : 7

Synonyme : bien, bon, gros, gras, ventru, obèse, lourd

Citations
2008 la mère Martinez, elle a déboulé du marché, avec une maousse pièce de jambon genre Bourvil dans La Traversée de Paris. source : 2008. Kiffer sa race
1960 Nous nous appuyons alors une longue tirée pedibus sous un soleil implacable et un barda maous. source : 1960. Chass'bi
1960 Des après-midi entiers elle passe, sévère, à lui carrer des godes dans l'oignon, qu'y a plus que ça qui lui fait effet, des mahousses, des plus en plus mastards, des géants ! source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
1927 Mais c'est maous, fit-il, ça marche tout seul et on n'a pas à s'en faire source : 1927. China-Town, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1918 il avait trouvé une combine maous source : 1918. Loin de la rifflette
1938 Alors elle va se casser la gueule ! Puisqu'elle le veut on verra ça, une attraction maousse, pas vrai ? source : 1938. Moi, un nain
1917 N.-de-D., jura Portal, en se relevant, quelle mine « maous ! » source : 1917. La prise de Tahure
1925 Ils font les costauds, les maouss, et ils ne sont que des enfants source : 1925. Mon curé chez les pauvres
1918 une pierre trop maous source : 1918. Loin de la rifflette
1917 Ce fut la corvée de jus qui me découvrit. L'homme qui marchait en tête poussa un cri de surprise : –Eh ! Bernard ! regarde s'il est pépère celui-là ! […] –C'est un maous ! dit-il en m'évaluant d'un regard admiratif source : 1917. Mémoires d'un rat
1918 Et alors j'ai jubilé en d'dans, à penser que j' vous installerais une cambuse tout c' qu'y a d'maous, avec pageot pépère, un porte-manteau pour accrocher vos fringues, et une camoufle sur la table de nuit source : 1918. Au seuil des guitounes
1918 Eh bien, mon lieutenant, ça ne s'est pas goupillé avec le gros maous ? source : 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917)
1917 Tâche de faire un décollage maous… Faut qu'ils aient une bonne opinion, si jamais on revenait… source : 1917. Chignole (la guerre aérienne)
1914-1919 Allons tous les quatre à cheval à Souilly. Repas maous. Retour à la nuit. source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Provincialisme ; on pourrait en rapprocher le picard mahousse = grosse femme, truie (SAIN-TRANCH)
  • Yiddish d'Alsace et d'Allemagne, de l'hébreu médiéval má'ót « argent », plur. de má'á « monnaie » ; ou encore (P. Guiraud) du régional (manceau) mailleux « bossu, noué », du rad. lat. malleus « maillet » avec prononc. dial. ; argotique, puis pop. et familier (GR)
  • désigne la lourdeur des Bretons ; apport de l'Anjou (REPPS1916)
  • Mot non parisien mais déjà à Paris avant 1914 quoique peu répandu. On y reconnaît l'angevin mahou, lourd et dans le picard mahousse, vieille femme, truie. Mahou n'est qu'une variante de mahaud (Ouest) avec des acceptions lourdaud, nigaud et qui est en outre le sobriquet collectif des Bretons (Dauzat1918)
  • 1895 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).