remettre

remettre (tableau rapide)
remettre Reconnaître, se souvenir de qqun
synonyme reconnaître, identifier
fréquence 36

remettre

& se remettre ; remettre qqun

v.tr.

Reconnaître, se souvenir de qqun

registre ancien : 4 registre moderne : 4

1957 Du premier coup de châsse je remets Carlo Périni, Mac Burney, Stanley Cook, trois de l'équipe. source : 1957?. Dix ans de frigo
1851 Quant à la chose que vous ne me remettez pas, c'est possible source : 1851. Un corsaire au bagne - Mes pontons
1925 Je ne vous avais pas remis de suite à cause de la lumière, mais on vous connaît sur le pavé de Paris source : 1925. La bonne vie
1830 Mais, attendez donc, plus je vous regarde et plus je crois vous remettre source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2)
1828 j'ai beau regarder votre visage, je ne peux pas me remettre source : 1828. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome premier)
1915 Autrefois, il portait toute sa barbe, c'est ce qui fait que je ne l'ai pas remis tout d'abord. source : 1915. Les poilus de la 9e
1854 Regardez-moi bien… vous ne me remettez pas ? Ernest Bougival… de Lons-le-Saulnier… –Ah ! mille pardons !… j'y suis… source : 1854. Les rues de Paris. Mélodrame populaire en 6 actes et 8 tableaux
2007 Ben, tu m'remets pas ?… Oh l'autre !… Monsieur fait son bégueule ! source : 2007. La gigue des cailleras
1854 Guichetier ! (L'examinant) Mais attendez donc, je vous remets, vous ! source : 1854. Deux profonds scélérats (pochade)

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

REMETTRE, verbe trans. D. Pop., fam. Remettre qqn; se remettre le visage, les traits de qqn. Reconnaître quelqu'un; se rappeler le visage, les traits, le physique de quelqu'un. L'âge avoit bien un peu dérangé leurs attraits; Long-temps elles se regarderent Avant que de pouvoir se remettre leurs traits (FLORIAN, Fables, 1792, p. 185). Vous ne me reconnaissez pas ? demanda Pierrot. Ma foi non, répondit Pradonet d'un ton bénin, je ne vous remets pas (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 212). (tlfi:remettre) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).