¶ y passer

  • y passer
    • ■ (sexuel) Être baisé(e), avoir une relation sexuelle, subir une relation sexuelle ; subir un acte sexuel pénible (dépucelage, viol) ; ■ (violence, désagrément) subir qqchose de désagréable (violence, racket, etc.), ne pas échapper à
    • fréquence : 041
    • id : 17617

Définition

■ (sexuel) Être baisé(e), avoir une relation sexuelle, subir une relation sexuelle ; subir un acte sexuel pénible (dépucelage, viol) ; ■ (violence, désagrément) subir qqchose de désagréable (violence, racket, etc.), ne pas échapper à

fréquence : 041
registre moderne : 7

synonyme : subir (temps, coups, etc.), baiser, coïter, baise, coït

Chronologie

1815 1883 1892 1896 1900 1901 1904 1905 1914 1915 1916 1929 1930 1932 1935 1935 1944 1950 1950 1952 1952 1954 1955 1957 1960 1960 1963 1965 1968 1971 1976 1977 1979 1981 1999 1999 2004 2006 2009 2011 2011

Citations

  • 1999 J'avais arrêté l'école à dix-huit ans. Dans la foulée, j'ai pris un petit boulot de pompiste dans un garage de Malines pendant deux ans. Ensuite, il a bien fallu que j'y passe. Quinze mois de service militaire à Siegen, en Allemagne, comme chauffeur du colonel. source : 1999. Massacre à la chaîne
  • 1976 Nous, de toute façon, on est obligées d'y passer. Si on veut bosser tranquilles faut cracher au bassinet. Attention, je n'ai pas de mac, hein. source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
  • 1914 Alors, toi aussi, tu vas y passer, sur la table à charcuter !… Tu crânes moins, il paraît !… Puisque le chirurgien est si épatant, tu devrais pas te biler… source : 1914. Le “pilon”, dans Racaille et parias
  • 1968 En toute objectivité, je crois également que si Ricky était venue ce soir-là dans ma chambre, elle y serait passée source : 1968. Le terminus des prétentieux
  • 1950 rien à faire, on pouvait pas se dérober, il fallait y passer, se vider jusqu'à la dernière goutte, lâcher tout son lest source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1952 Fredo m'apprend qu'il est en traitement : –Demain, c'est mon jour de piquouse. / Ça devait arriver. Le garçon sain que j'ai connu a fini par y passer, comme les autres source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1904 je ne sais pas ce qu'elles ont après moi ! Mais toutes il faut qu'elles y passent ! source : 1904. Pepete le bien-aimé
  • 1963 mon Fiancé, Jean-Pierre s'attaque à n'importe quelle femme, même une guenon déguisée pourrait y passer, pourvu qu'elle ait un cotillon comme on dit. source : 1963. Les perles de Vénus
  • 1960 J'ai couché avec lui. Il fallait y passer, il était exigeant et nous nous fréquentions sérieusement. Ç'avait été dur pour moi, mais il m'a bourré le crâne, il m'a dit que si je ne marchais pas avec lui, je ne l'aimais pas. source : 1960. La France et l'amour - Une enquête de l'Institut Français d'Opinion Publique
  • 1915 On s'ra zigouillés, c'est sûr. Mais, bah !… un peu plus tôt, un peu plus tard, qu'est-ce que ça peut faire, puisque faudra y passer un jour ou l'autre. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1971 Nous voilà tous les deux dans sa piaule, toute petite, un seul lit. Je me disais : « Mon vieux, tu es cuit, ce soir tu y passes… » source : 1971. Histoire de Michèle
  • 1905 Allons, ouste, la Fatmuche, faut y passer ! s'écria le Joyeux source : 1905. Le Tigre & Coqueliquot
  • 1950 Fouette fort, ma belle, sinon tu y passeras aussi ! source : 1950?. La Nonne

<13 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.