alpaguer

date : 1935 registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 39

alpaguer

& alpaguer qqun ; se faire alpaguer ; se faire alpague ; se laisser alpaguer ; réalpaguer

v.tr.

Arrêter (police), interpeller (physiquement), saisir, attraper ; accoster, retenir ; prendre, saisir ; □ se faire prendre, se faire arrêter ; □ reprendre, resaisir

Synonyme : arrêter, arrêté, se faire arrêter, interpeller, se faire prendre, prendre, saisir, emporter

Usage : police

1963 Ce n'était pas le moment de se faire alpaguer pour excès de vitesse 1963. Satan est là
1965 quel affront pour les autres colonels qui se sont laissés alpaguer comme nous autres, en se disant : « Pas trop tôt que ça cesse !… » [1940?] 1965. La débâcle
1960 Se faire alpaguer ailleurs, par d'autres que lui, qui n'en a réellement rien à foutre de faire du zèle ! 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
1955 On l'avait buté ? Tant mieux. Qu'il se démerde avec son assassin. En tout cas, son assassin, ce n'est pas moi qui lèverais le petit doigt pour qu'on l'alpague 1955. Fièvre au Marais
2007 J'alpague le sac suspect et avant de tirer ma révérence, je prends rendez-vous : –Demain, dix heures chez toi ! 2007. La gigue des cailleras
2007 On les dérouille et on rentre ! hurle-t-il, en alpaguant son pardosse. 2007. La gigue des cailleras
2007 Il réalpague la poignée et trouve de nouveau refuge dans la mutité 2007. La gigue des cailleras
1976 Tu me diras que personne n'a vu ton visage ? D'accord ! Mais ta silhouette suffira ! Ils te lâcheront pas s'ils t'alpaguent. Et ici t'es pas en sécurité. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
1976 Se courbant en avant, il alpagua Goya par le devant du manteau. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<9 citation(s)>

De alpag' → Alpague (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).