Définition de : butte

butte

& bute ; bûte ; la butte ; la Butte ; monter à la butte ; (botte) n.f.

Définition

Guillotine, échafaud, lieu d'exécution ; massacre ; aller à l'échafaud

ANG : the scaffold
registre ancien : 10

synonyme : guillotine, échafaud usage : bourreau, peine de mort

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1821.

1821 1827 1827 1829 1830 1833 1835 1836 1840 1842 1844 1846 1846 1847 1849 1850 1851 1853 1859 1862 1863 1870 1871 1872 1872 1877 1885 1887 1892 1896 1899 1899 1899 1899 1900 1901 1901 1901 1902 1903 1905 1907 1911 1931 1981 xxxx xxxx

Citations

1863 Nous y v'là… C'est la Butte… Comme nous avons été vite !… Eh ! j'monterai bien tout seul !… Savez-vous ce qui m'emmerde, ô mon père ?… C'est d'être guillotiné avec mon enrouement. J'pourrais pas haranguer c'peuple… source : 1863. Le dernier jour d'un condamné
1862 je trouvai H*** plus pâle qu'un mort, roulant des yeux hagards et pouvant à peine se soutenir. –Tu n'es qu'un poltron et qu'un lâche ! lui dis-je ; avec toi on va tout droit à la butte ! source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865
xxxx On vous roussine / Et puis la tine / Vient remoucher la butte, en rigolant source : xxxx. Dans la lunette (+Traduction à l'usage des gens illettrés), dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly
1844 Elle montera à la butte avec nous, notre amie source : 1844. Les vrais mystères de Paris
1892 Ah ! malheur, y'en a rien d'la butte ! source : 1892. La Prostitution
1830 Ah ! ah ! dit-il, voilà le fameux Ferlampier […]. Morbleu ! on dit que tu as manqué d'être fauché […] ; tu as bien fait, mon garçon, d'esquiver la butte source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment (vol.1)
1899 on entendit au banc des avocats Berland qui disait à voix basse à Doré : –Y a de la butte ! source : 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime
1931 Quand même, Laurent, c'est un sale boulot que nous faisons [jeter des cadavres] ! Si on est faits, c'est la butte ! source : 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France)
1872 Ce n'est qu'à la butte et devant charlot qu'il a bagoulé son centre [véritable nom]. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (8)
1821 Je ne veux plus travailler à l'escap, ça ne conduit qu'à la butte. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 je n'porte plus de Bayaffes, ça mène à la butte. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 A rifauder les paturons, on va droit à la butte. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 je Craignais la butte, cette fois j'ai eu le taf. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1903 Il s'en fout, le cochon, puisqu'il sait que d'une façon ou d'une autre pour lui, c'est les « durs » à perpète si c'est pas la « Butte ». source : 1903. Les enracinées

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Ce mot existait pour désigner la guillotine quand elle était montée sur une plate-forme où l'on avait accès en gravissant 13 marches : les nouvelles guillotines sont construites de plain-pied (ROS) / Emploi métonymique de butte «petit tertre» (sur lequel on montait l'échafaud) (GR) /

  • 1821 Ansiaume (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).