butte

butte (tableau rapide)
butte Guillotine, échafaud, lieu d'exécution ; massacre ; aller à l'échafaud
synonyme guillotine, échafaud
date 1821
fréquence 47

butte

& bute ; bûte ; la butte ; la Butte ; monter à la butte ; (botte)

n.f.

Définition

Guillotine, échafaud, lieu d'exécution ; massacre ; aller à l'échafaud ANG : the scaffold

registre ancien : 10

Synonyme : guillotine, échafaud Usage : bourreau, peine de mort

Citations
1863 Nous y v'là… C'est la Butte… Comme nous avons été vite !… Eh ! j'monterai bien tout seul !… Savez-vous ce qui m'emmerde, ô mon père ?… C'est d'être guillotiné avec mon enrouement. J'pourrais pas haranguer c'peuple… source : 1863. Le dernier jour d'un condamné
1862 je trouvai H*** plus pâle qu'un mort, roulant des yeux hagards et pouvant à peine se soutenir. –Tu n'es qu'un poltron et qu'un lâche ! lui dis-je ; avec toi on va tout droit à la butte ! source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865
xxxx On vous roussine / Et puis la tine / Vient remoucher la butte, en rigolant source : xxxx. Dans la lunette (+Traduction à l'usage des gens illettrés), dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly
1844 Elle montera à la butte avec nous, notre amie source : 1844. Les vrais mystères de Paris
1892 Ah ! malheur, y'en a rien d'la butte ! source : 1892. La Prostitution
1830 Ah ! ah ! dit-il, voilà le fameux Ferlampier […]. Morbleu ! on dit que tu as manqué d'être fauché […] ; tu as bien fait, mon garçon, d'esquiver la butte source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.1)
1899 on entendit au banc des avocats Berland qui disait à voix basse à Doré : –Y a de la butte ! source : 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime
1931 Quand même, Laurent, c'est un sale boulot que nous faisons [jeter des cadavres] ! Si on est faits, c'est la butte ! source : 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France)
1872 Ce n'est qu'à la butte et devant charlot qu'il a bagoulé son centre [véritable nom]. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (8)
1821 Je ne veux plus travailler à l'escap, ça ne conduit qu'à la butte. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 je n'porte plus de Bayaffes, ça mène à la butte. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 A rifauder les paturons, on va droit à la butte. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 je Craignais la butte, cette fois j'ai eu le taf. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1903 Il s'en fout, le cochon, puisqu'il sait que d'une façon ou d'une autre pour lui, c'est les « durs » à perpète si c'est pas la « Butte ». source : 1903. Les enracinées

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Ce mot existait pour désigner la guillotine quand elle était montée sur une plate-forme où l'on avait accès en gravissant 13 marches : les nouvelles guillotines sont construites de plain-pied (ROS) / Emploi métonymique de butte «petit tertre» (sur lequel on montait l'échafaud) (GR) /

  • 1821 Ansiaume (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).