Définition de : piqué

piqué (tableau rapide)
piqué Fou, un peu fou, idiot ; homme idiot, un peu fou ; excentrique, original ; tête en l'air, distrait ; type de pervers
synonyme vicieux, pervers, fou, déraisonnable, déraisonner, délirer
fréquence 045

piqué

& être piqué

n., adj.

Définition

Fou, un peu fou, idiot ; homme idiot, un peu fou ; excentrique, original ; tête en l'air, distrait ; type de pervers ALL : närrisch sein / ANG : crazy man

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : vicieux, pervers, fou, déraisonnable, déraisonner, délirer

Citations
1935 Il est légèrement piqué, mon subordonné, le vicomte Bertrand Polard de Saint-Justin. Nouveau venu, j'ai pu croire que ce représentant de la vieille noblesse bourguignonne avait perdu la boule au cours de ses vingt-cinq ans de service. Vingt-cinq ans de service ! Les copains qui n'en ont que sept ou huit sont déjà passablement abrutis […] Renseignements pris, j'ai su que Polard était loufoque avant de porter le col bleu. source : 1935. Mer Noire / edit
xxxx Décidément, je suis un peu piqué. source : xxxx. Écrits / edit
1955 –Non !… Non !… Je ne peux pas… Et, comme une folle, elle gagna sa loge. –Ma parole ! elle est piquée, ce soir source : 1955. Pas de pitié pour les caves / edit
1949 C'est une femme du monde, une piquée qui cherche des sensations rares source : 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche / edit
1937 Il y a naturellement aussi la chambre des tortures pour les « piqués », comme les appellent ces dames. source : 1937. Enquête sur la prostitution / edit
1972 Et vous comprenez qu'il importe de plonger Hartog dans la terreur. Vous comprenez, ou bien vous êtes effectivement une piquée ? source : 1972. Folle à tuer - Ô dingos, ô châteaux ! / edit
1925 Pour ces anormaux, ces demi-fous, ces « piqués », posséder une femme simplement, suivant les lois de la nature, n'offre depuis longtemps aucun attrait source : 1925. Souvenirs d'un médecin des prisons de Paris (1914-1918) / edit
1933 Non, mais elle est complètement piquée ! Croire que j'ai le béguin pour mes petites amies ? source : 1933. Puberté. Journal d'une écolière / edit

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Attrapé, sens analogue à « frappé », fêlé (AYN)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177876 la grosseur et la longueur de mon vit sur-tout la frappa, elle fit successivement l'éloge de ce membre générique, de mes couilles, et des pretintailles qui y sont annexés
  • 177875 et en un saut, zeste, je fus dans son lit. Ah ! mon ami, quelle jouissance inexprimable ! Quel raffinement de volupté. Je voulus aller sur le champ au fait ; mais cette f
  • 177874 ah ! de grace, cher ami, débarrasse-toi de ces incommodes vêtemens […]. Je ne me le fis pas dire deux fois : en un clin d'oeil je fus déshabillé, et en un saut, zeste, je
  • 177873 Fort bien, me dis-je en moi-même, la petite personne est prévoyante, et veut être bien servie ; allons, avalons ce précieux restaurant, puisque le Ciel me l'envoie.
  • 177872 je ne tardai pas à voir paroître un déjeûner, sinon splendide, au moins fait pour faire naître les désirs et les forces, et préparer un galant cavalier à l'amoureux comba

46427 pretintailles 26702 membre 64633 mes amis ! 24438 zeste 27963 en un clin d'oeil

Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :