biffin

biffin (tableau rapide)
biffin Chiffonnier, chiffonnier des rues, chiffonnier en gros, colporteur
synonyme chiffonnier
date 1836
fréquence 38

biffin

& biffine (fém.) ; bifin ; maître-biffin ; piffin

n.

Définition

Chiffonnier, chiffonnier des rues, chiffonnier en gros, colporteur ALL : Lumpensammler / ANG : a rag picker

registre ancien : 7

Synonyme : chiffonnier Morphologie : b/p Famille : biffe (chiffonnier) Usage : chiffonnier

2676_biffins_autour_fortifs.jpg: 800x520, 91k (28 février 2018 à 01h29) 2676_saint_ouen_chez_nos_biffins_rentree_de_matinee.jpg: 800x525, 171k (28 février 2018 à 01h29) 2676_saint_ouen_retour_des_biffins.jpg: 800x508, 128k (28 février 2018 à 01h29)

Citations
1966 Aujourd'hui, j'vois un type bien habillé, j'remonte chez moi et j'me mets en costard. J'redescends dans la rue, j'rencontre un type en « biffin ». Allez, j'vais m'changer, j'redescends cradingue, dégueulasse source : 1968. Les barjots
1954 Les biffins chargés de sacs surgissaient comme des taupes de couloirs obscurs source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
1872 Le biffin est un aminche, pas de pet qu'il la remue. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (4)
1928 comme Françoise présentait à sa mère une soupe chaude […] dans laquelle elle avait versé un verre de vinasse acheté à La Belle Chopine, la pauvre biffine, un peu dégagée des hardes qui la recouvraient, n'avait pas fait un mouvement. source : 1928. La racaille
1883 la Casserole de Saint-Ouen, la café Riche des Biffins. source : 1883. Le Tableau de Paris
1883 Biffin depuis les Glorieuses source : 1883. Le Tableau de Paris
1883 Les Biffins se contentent de grapiller leur vie grain à grain ; source : 1883. Le Tableau de Paris
1883 Il ne chôme jamais, le Biffin source : 1883. Le Tableau de Paris
1883 ou qu'ils ne partagent, avec les camarades, les faveurs de quelque biffine source : 1883. Le Tableau de Paris
1883 Le Petit Mazas est la grande cité des Biffins source : 1883. Le Tableau de Paris

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Nom tiré de biffe, chiffon, sens remontant à l'étoffe rayée en usage du XIIIe au XVIe siècle (SAINXIX)
  • Ainsi dénommé par le peuple à cause de son crochet qui sert à deux fins : se défendre et travailler (VIR)
  • Biffin dans le sens de fantassin et de chiffonnier paraît de voir se rattacher à biffer = bouffer (par souffler) ; LAR a déjà observé que c'était une dénomination injurieuse (de là goulu). Une expr. du patois du haut Maine donne la solution : biffer = marcher en se cachant et renvoie à beffer = marcher en rasant le sol, le long des murs : beffler, beffer, biffer = la marche des beffleurs. Rien d'étonnant à ce que les chiffonniers et les soldats maraudeurs aient été désignés sous le nom de biffins (SCHW 1928, glossaire)
  • De biffe = vieux chiffon, loque (AYN)
  • De biffe « étoffe rayée » (GR)
  • De biffe ; prob. par suite de la fabrication ultérieure, sous ce nom, de tissus de qualité inférieure (SAIN. Lang. par., p. 256) bien que biffe ne soit plus attesté dep. le XVIe s (TLFi)
  • 1836 (GR) / 1836 « chiffonnier » (LARCH, Dict. hist. d'arg., Chanson anonyme de 1836) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).