¶ aboyeur

  • aboyeur
    • ■ (crieur public) qui fait avancer les voitures devant les théâtres, aux ventes aux enchères ; ■ (journaux) crieur de journaux ; ■ (portier) qui appelle la clientèle à l'entrée ; ■ (foire) qui appelle le public ; ■ (avocat) avocat beau discoureur ; ■ (prison) détenu qui appelle les prisonniers au parloir, au greffe, au Dépôt, etc. ; détenu chargé de rythmer la cadence de la promenade en ronde
    • fréquence : 040
    • id : 1001

aboyeur & valet de pied aboyeur ; aboyeur de rue n.

Définition

■ (crieur public) qui fait avancer les voitures devant les théâtres, aux ventes aux enchères ; ■ (journaux) crieur de journaux ; ■ (portier) qui appelle la clientèle à l'entrée ; ■ (foire) qui appelle le public ; ■ (avocat) avocat beau discoureur ; ■ (prison) détenu qui appelle les prisonniers au parloir, au greffe, au Dépôt, etc. ; détenu chargé de rythmer la cadence de la promenade en ronde

fréquence : 040
registre ancien : 3 registre moderne : 6

usage : Argot de la prison, argot carcéral

Chronologie

1785 1808 1815 1815 1829 1833 1834 1835 1836 1837 1856 1859 1867 1870 1872 1875 1877 1885 1886 1887 1889 1892 1894 1896 1900 1901 1901 1904 1912 1914 1917 1929 1948 1948 1953 1957 1961 1979 2006 2012

Citations

<20 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Allusion au retentissement de la voix (LAR 6e)
  • Sa façon d'appeler les acteurs d'un ton aigu et monocorde qui ressemble à un aboiement lui a valu ce surnom (GEN)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.