snob

snob (tableau rapide)
snob Hautain, prétentieux, faussement distingué, morgueux, compliqué, qui cherche à se distinguer par des pratiques rares et discriminantes ; qui est très élégant, excentrique, très à la mode ; > (péj.) tout jeune ne portant pas de cravate
synonyme élégant, distingué
date 1857
fréquence 39

snob

n., adj.

Définition

Hautain, prétentieux, faussement distingué, morgueux, compliqué, qui cherche à se distinguer par des pratiques rares et discriminantes ; qui est très élégant, excentrique, très à la mode ; > (péj.) tout jeune ne portant pas de cravate

registre moderne : 3

Synonyme : élégant, distingué

7489.jpg: 465x700, 95k (05 décembre 2012 à 02h02)

Citations
1976 Il paraît que c'est un peu snob d'être lesbienne, à notre époque. source : 1976. Dire nos sexualités
1967 En parlant l'argot, ils pensent se différencier de l'adulte (du « vieux »), mais aussi du « snob », cette nouvelle tête de Turc. […] Est appelé « snob » tout jeune n'arborant pas l'uniforme du moment, ou portant cravate. source : 1967. L'argot chez les mineurs délinquants
1966 « snob » qui, à la place N..., désigne seulement quelqu'un de boen habillé – par opposition au voyou – devient péjoratif à Saint-Ouen, où un « snob » est toujours un « pédé », une « tapette ». source : 1968. Les barjots
1911 Il y a le snob impeccable, raie du cordeau, cheveux laqués, vestons émouvants, qui, les manchettes étincelantes et les doigts chargés de bagues, a toujours l'air de manger dans un cabaret à la mode. source : 1911. Au camp d'aviation
1954 Un snob, pour moi, c'est un gars qui lave sa salade avec de l'eau de Vittel source : 1954. Toute ma vie
1937 Il faut être un snob « tout en bronze » pour résister à deux pages de cette lecture forcenée source : 1937. Bagatelles pour un massacre
1954 J'suis snob (titre, refrain) source : 1954. J'suis snob (I)
1904 Il leur fallait des ducs et des marquises, des excellences et des snobs source : 1904. La jungle de Paris
1939 Berenson a bien connu Oscar Wilde qui était irlandais et avait en lui du blagueur, de l'exhibitionniste, qui était snob source : 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939)

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Angl., 1848 (Thackeray, le Livre des snobs, The Book of Snobs), de snob « cordonnier », qui a désigné en argot de Cambridge celui qui n'était pas de l'Université, et, par ext., une personne vulgaire dans ses manières et dans ses goûts; l'étymologie par le latin sine nobilitate a été proposée après coup (GR)
  • 1857 (mais angl. 1848) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).