Définition de : populo

populo (tableau rapide)
populo ■ Peuple (en tant que classe sociale : classes populaires, classes laborieuses, bas peuple, populaire) ; ■ peuple (en tant que population ou quantité de monde : foule, gens, quantité de gens, monde) ; du monde (présence) ; ■ nom du peuple personnalisé
synonyme foule, monde, serré dans la foule, peuple
date 1860
fréquence 053

populo

& le populo ; du populo ; Populo ; (popolo)

n.m.

Définition

■ Peuple (en tant que classe sociale : classes populaires, classes laborieuses, bas peuple, populaire) ; ■ peuple (en tant que population ou quantité de monde : foule, gens, quantité de gens, monde) ; du monde (présence) ; ■ nom du peuple personnalisé ANG : the working class

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : foule, monde, serré dans la foule, peuple

Citations
1965 Sais-tu seulement quelque-chose de la révolution de 1830 ? –Bien sûr !… Quand Louis-Philippe a viré les ultras !… Même que les victimes ont leurs noms sur le génie de la Bastille… Il l'a encore eu vachement dans le baba, cette fois-là, le populo, comme d'habitude. [1940?] source : 1965. La débâcle / edit
1935 les microbes s'attaqueraient au gratin comme à la racaille, tandis que les obus et le gaz moutarde ont une préférence nettement marquée pour le populo. source : 1935. Viande à brûler / edit
1954 Vous n'êtes pas faite pour le grand public. Vous êtes faite pour le populo source : 1954. Toute ma vie / edit
1981 Ce feuilleton pourri dégueulasse ça fait frémir le populo source : 1981. J'ai raté télé foot / edit
xxxx mais je m'explique moins, par exemple, l'attitude du populo à mon égard. source : xxxx. Écrits / edit
1931 Le doux caboulot perdu sous les branches est tous les dimanches plein de populo source : 1931. Le doux caboulot / edit
1954 Tu vois qui je veux dire ? –Elle ne se creusa pas longtemps les méninges : –Oui, oui, je vois… Un gonze qu'a toujours l'air de se foutre du populo ? source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre / edit
1905 pourquoi des sacs plutôt que ce cher populo source : 1905. L'omnibus automobile / edit
1954 Cette invraisemblable aventure lui tourna sur le cassis, qu'il avait fragile, et depuis lors l'inoffensif Alexandre baratine le populo source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville / edit
1938 Je te connais, tu sais, ne coupe pas dans leurs boniments ! Ils se foutent de toi pareil au populo de la rue source : 1938. Moi, un nain / edit
1925 Eh ! la patronne, un couvert pour notre invité… Car c'est Populo qui régale ! source : 1925. Mon curé chez les pauvres / edit
1925 Le curé qui dit « Merde ! » – pardon, Mesdames, – devait plaire aussi, surtout s'il le dit à ceux que déteste Populo source : 1925. Mon curé chez les pauvres / edit
1925 Ah ! il y en a des courtisans autour de Sa Majesté Populo ! Eh bien, je n'en suis pas source : 1925. Mon curé chez les pauvres / edit
1939 À un certaine endroit, le popolo nous entourait et l'auto était bloquée par je ne sais quoi source : 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) / edit
1927 L'artisan du sixième se portait garant du bourgeois devant le populo soulevé source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire / edit
1915 Je suis chef de section ; j'ai sous mes ordres deux sergents, huits caporaux, soixante hommes […] Vous voyez qu'avec ce populo on trouve de quoi s'occuper. source : 1915. Journal d'un poilu. août 1914-décembre 1915 / edit
2004 En passant en tram, au bas de la Casbah, le regard remontait le long des ruelles désertes et interminables, qui ouvraient des perspectives étonnantes car elles étaient d'ordinaire grouillantes de populo. source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne / edit
1976 Premier étage. L'ascenseur y était stationné. En clair, cela voulait dire qu'il y avait du populo dans le coin. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza / edit

<18 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

POPULO, subst. masc. Pop., fam. A. 1. Péj. Synon. de peuple (v. ce mot C 1), populace. Flatter le populo; brave populo. [Il] faisait l'admiration du populo avec ses larges épaules (RICHEPIN, Braves gens, 1886, p.491). Mais dites-moi donc à quoi il peut servir not' député, un gros salaud qui est déjà millionnaire et qui se tape la tête avec l'argent du Populo (AYMÉ, Brûlebois, 1926, p. 135): Les jeunes socialistes qu'il pouvait y avoir à Doncières quand j'y étais, mais que je ne connaissais pas parce qu'ils ne fréquentaient pas le milieu de Saint-Loup, purent se rendre compte que les officiers de ce milieu n'étaient nullement des « aristos » dans l'acception hautainement fière et bassement jouisseuse que le « populo », les officiers sortis du rang, les francs-maçons donnaient à ce surnom. PROUST, Temps retr., 1922, p. 743. 2. Foule, multitude. Il y a du populo ; c'est plein de populo. Des marchands des quatre saisons et autres glapissent et chantonnent, tout un populo s'écoule: mitrons, trottins et le reste (VERLAINE, Souv. et fantais., 1896, p.263). Le populo s'ameutait et loin de se fondre le nombre des bagarreurs grossissait à vue d'oeil dans les deux camps (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 265). Prononc. et Orth.: []. Sens mod. (peuple): des rassemblements populos. Étymol. et Hist.B. 1866 (DELVAU, p.313 : Populo, s. m. Le peuple dans l'argot des bourgeois). A dér. du lat. pop. *puppa (v. poupée, poupon, FEW t.9, p. 602a). B dér. du rad. de populaire* avec termin. fam. -o, prob. sur le modèle de aristo pour aristocrate* (FEW t.9, p.177b). (tlfi:populo) /

  • De populaire, d'après proprio ; un autre populo, vx (1490, « petit enfant » ; 1690, « marmaille »), vient de puppa « poupée » (GR)
  • 1867 (GR) / 1860 Colins, De la justice dans la science hors l'église et hors la révolution t.2 (GooB) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177810 elle craignoit l'infanterie ; ce n'étoit pas la fouterie qui lui faisoit peur, mais les enfans ; qu'auroient dit les pères et mères, les envieuses, et pardessus tout mons
  • 177809 l'égrillard villageois se disoit à part lui, morgué, qu'elle est gentrouillette ; qu'elle a la jambe fine ; avec quel plaisir je baiserois ces jolies pommes de rainette q
  • 177808 c'étoit en levrette qu'il avoit forniqué avec la jolie courtisanne, elle crut que cette offrande suffisoit
  • 177807 Après une quantité considérable de coups de cul, fortement allongés, le député retira son allumette du vagin de sa sensible conquête
  • 177806 Après donc avoir fait l'examen des appas que contenoit l'énorme fessier de la Verneuil, examiné la tabatière qu'elle montroit, il enfila la route bienheureuse, et se mit

76170 pommes 45066 morgué 11405-Discussion 11405-Discussion 36464 fleurette 57066 tabatière

Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :