Définition de : coltiner

  • coltiner
    • ■ Porter un fardeau, une charge, transporter, emporter, (saisir, conduire) ; ■ travailler ; ■ < subir, supporter qqchose de pénible, devoir faire une corvée
    • fréquence : 040
    • id : 3802

coltiner & (coletiner) ; se coltiner ; se coltiner qqchose ; se coltiner qqun v.tr.

Définition

■ Porter un fardeau, une charge, transporter, emporter, (saisir, conduire) ; ■ travailler ; ■ < subir, supporter qqchose de pénible, devoir faire une corvée

ANG : to carry off ; to carry
fréquence : 040
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : porter, emporter, subir (temps, coups, etc.)

Chronologie

1835 1835 1840 1849 1870 1871 1897 1901 1901 1915 1917 1918 1918 1920 1921 1932 1935 1935 1947 1948 1950 1951 1954 1957 1960 1963 1963 1963 1965 1967 1972 1977 1979 1982 1998 2004 2007 2008 2008 xxxx

Citations

  • 2008 Tous les ans depuis la cinquième, je me coltine Lamine et chaque fois, c'est la même histoire. source : 2008. Kiffer sa race
  • 2008 L'idée de me coltiner la joyeuse bande d'abrutis sans un cerveau digne de ce nom à dix kilomètres à la ronde, ça me gave source : 2008. Kiffer sa race
  • 2008 C'est comme la vaisselle, le repassage et toutes les taches ménagères qu'on se coltine à la casbah, Linda et moi, un devoir. source : 2008. Kiffer sa race
  • 1965 Mais je te disais que j'avais une autre raison que M. Poincaré pour ne pas vouloir bouger une patte. Ah oui, les trente francs !… Ils nous auraient donné trente francs par jour pour coltiner les sacs de ciment, je les aurais eus quand même à la retourne, parce que trente francs, c'est la moitié du tarif syndical, et qu'on a pas fait mai 36 pour se laisser exploiter d'une façon ou d'une autre. source : 1965. La débâcle
  • 1935 les fayots ne m'ont pas laissé souffler. Sous prétexte que je vais être aide-canonnier, j'ai dû descendre dans la soute de la tourelle 3 pour coltiner les gargousses, avec une douzaine de types qui me posaient des questions sur n'importe quoi source : 1935. Mer Noire
  • 2008 on revenait au commissariat pour donner l'information à l'unité d'investigation. C'est-à-dire à cinq ou six personnes surbookées, qui, dès le matin, se coltinaient les gardes à vue et les procédures à rédiger. source : 2008. Flic dans le 9.3
  • 1935 Je vis besogner mes futurs collègues ; vêtus de salopettes ils coltinaient des caisses, ou dressaient sur les rayons des colonnes de roulements à billes source : 1935. Viande à brûler
  • 1963 j'ai coltiné les bagages à la troisième baraque. source : 1963. Les Tontons Flingueurs
  • 1957 Luigi et Benoît coltinent la dernière malle dans une des pièces du fond source : 1957. Carnaval à cinq
  • 2004 En plus, en attendant, on se coltine une remplaçante [assistante sociale] qui est chelou. source : 2004. Kiffe kiffe demain
  • 1972 Le chauffeur allait de nouveau devoir se coltiner le dîner. […] Cette fois-ci, Dédé choisit une boîte de cassoulet en conserve. source : 1972. Folle à tuer - Ô dingos, ô châteaux !
  • 1921 Quand ils seraient allés au ravin du 132, avec un affût de canon à se coltiner sur le râble source : 1921. La boue
  • 1998 moi qui assurément vais devoir me coltiner la corvée, je me fais chier comme en l'an quarante ! source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
  • 1977 Esclavagistes ! Revenir d'O.P. et se coltiner des gardes, des corvées ! source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Proprement : faire un travail pénible comme celui des forts de la halle (SAIN-TRANCH)
  • Terme des forts des Halles (Dech1918)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.