Définition de : fortiche

fortiche& fortich ; faire le fortiche ; faire son fortiche n., adj.

Définition

Idée de qualité : fort, compétent, expert, habile ; savant, de grande valeur intellectuelle ; malin, rusé, astucieux ; fort, résistant ; dur à cuire, vrai voyou, homme affranchi ; fort (en forme, plein d'énergie, requinqué)

fréquence : 043
registre ancien : 8 registre moderne : 6

synonyme : malin, intelligent, astucieux, débrouillard, habile, compétent, avoir le savoir-faire morphologie : -iche, -biche

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1897.

1899 1911 1925 1930 1943 1946 1947 1947 1947 1949 1950 1950 1951 1952 1952 1952 1952 1953 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1958 1960 1964 1965 1967 1969 1972 1973 1974 1976 1977 1978 1981 1998 2003 2007 2008 xxxx

Citations

1955 on n'en tirera que dalle comme ça, à froid, et tu pourras lui foutre la fiole comme un chou-fleur qu'il fera encore son fortiche. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1965 Avec Hitler à Paris, le président de la République il l'invite à venir discuter le coup et il lui dit comme le roi des Belges : « Adolf, on reconnaît que c'est toi le plus fortiche, on te donne ton corridor, on te payera tes dommages de guerre mais toi tu rends les prisonniers. » source : 1965. La débâcle
1960 Je commence à me lever, mais je ne suis guère fortiche et je n'ose m'appuyer sur mon reposoir gauche. source : 1960. Chass'bi
1925 à quoi ça sert de faire le fortich, de jouer les terreurs ? source : 1925. La bonne vie
1950 Il aurait pu faire ça dans les formes, attendre le bon moment, habituellement on est assez psychologue dans le métier. Mais le gars, tout de suite il veut faire son fortiche source : 1950. Ainsi soit-il
1950 Elle faisait plus que des gestes, mais là alors drôlement fortiche source : 1950. Ainsi soit-il
1952 T'es un fortiche, tu sais ! source : 1952. Mon taxi et moi
1954 Moi je peux pas le craindre, j'ai le pot, j'enquiquine les plus fortiches source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
1969 L'Albinos, c'est un bouffeur de muraille mais question de caroubes, il n'est pas fortiche source : 1969. Au décarpillage
1973 –Alors, docteur, ça vous en bouche un coin, hein ! –Ce que tu peux être fortiche ! source : 1973. Le petit paradis
1974 M. Nègre, un journaliste écrivain. Très technique, celui-là : il ne se déplace jamais sans trois forts cahiers couverts d'écriture où il transcrit ses impressions hippiques. Ce type-là est un fortiche. […] Un savant ! source : 1974. Le roman d'un turfiste

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • De fort (AYN)
  • De fort (GR)
  • 1897 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).