Définition de : lope

lope & lob ; loppe ; lop n.f.

Définition

■ Homosexuel, homosexuel passif, efféminé ; personne efféminée, équivoque ; maquereau de moeurs équivoques ; ■ personne peu courageuse, peu virile, sans énergie, sans courage ; ■ insulte et terme de fort mépris, minable

fréquence : 039
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : homosexuel, sodomite, pédéraste, peureux, effrayé, peu viril, personne molle et sans caractère, faible, être faible morphologie : apocope usage : Argot de l'homosexualité masculine et féminine

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1889.

1899 1901 1903 1904 1905 1918 1920 1921 1925 1929 1930 1935 1946 1950 1951 1952 1952 1954 1954 1954 1955 1955 1956 1959 1960 1963 1965 1966 1967 1967 1966 1975 1976 1977 1980 1981 1985 1993 2003

Citations

  • 1955 Plus j'y pensais, plus je trouvais invraisemblable qu'un petit mec comme Ludo qui, malgré sa gueule d'anchois, n'avait pas l'air d'une lope, ait tout à trac eu les jetons au point de se faire la paire sans nous attendre. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1966 « mais c'mec-là, c'est même pas un barbeau, c'est une petite lope de basse envergure » source : 1968. Les barjots
  • 1960 C'est le truc de cette vieille lope pour acculer les gonzes qu'il blaire mal à la bafouille de démission, sans un flèche d'indemnité, nature, et sans qu'il soit même possible de lui péter la gueule au fumier ! source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1929 Y m'a quittée pour une autre, parce que je voulais pas faire le tapin… Y disait : « C'pas l'filon. » –Oh ! la lope, frémit Chouchou. source : 1929. Au Poiss' d'or
  • 1929 Nie donc pas, c'est inutile. –C'est pas vrai, qui vous l'a dit, c'est Julot ? Eh bien, c'est une lope, cria Pierre effrontément. source : 1929. Au Poiss' d'or
  • 1950 Pauvre lope ! elle m'a jeté dans un cri rageur en refermant la porte sur elle source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1954 Je ne parle pas de la Bastille, c'est du tout venant, de petites lopes sans importance, qui attendent que leur femme ait fait une passe à cinq cent balles pour aller croûter source : 1954. L'Aristo chez les tricheurs
  • 1921 J'suis p't-être une gourde, dit-il ; mais j'suis pas une lope. source : 1921. La boue
  • 1905 D'abord, moi, je méprise personne… que les riches, parce que ceux-là !… les lopes y font pas de tort au monde, en tout cas source : 1905. Le Tigre & Coqueliquot
  • 1956 Je regarde la blessure qu'il porte au crâne… […] Une sale lope lui a filé un coup de tisonnier ou assimilé sur la coiffe et ça lui a ouvert le cuir sur cinq bons centimètres… source : 1956. Fais gaffe à tes os
  • 1976 –La gamelle j'ai dit ! –Va te faire foutre, espèce de lope [non homo]. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
  • 1976 ce gros corrompu de G..., qui pour 5000 NF t'arrangeait quelques cas…, cette grosse lope source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
  • 1903 À bas les « bourriques », c'est tous les « loppes ». Ils veulent me f... ma carte, mais je la déchire devant leurs sales nez. source : 1903. Les enracinées

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

LOPE, subst. fém. Argot A. − Pédéraste. La plus belle lope ne peut donner que ce qu'elle a : son couvert trois pièces d'un côté, ses miches poilues de l'autre (Le BretonArgot1975). B. − P. ext. [Terme de mépris] Homme sans courage, sans caractère. Ceux de Barbès considéraient Justin comme une lope depuis qu'il s'était affalé aux poulets (Le Breton1960). Prononc. : [lɔp]. Étymol. et Hist. 1889 « homosexuel » (Esn.); 2. 1899 « homme sans courage » (ibid.). Abrév. de lopaillekem, lopaille au sens 1 (1887 d'apr. Esn.), forme de largonji de copaille « id. » (1883, ibid.), dér. de copain*, avec substitution du suff. -aille* à la finale du mot. (tlfi:lope)

  • De lopaille (GR) / De copaille>lopaillekem>lopaille (George, FM48)
  • 1889 (homosexuel), DHAF ; 1899 (homme sans courage), DHAF (TLFi) / 1899 (personne lâche, sans courage et sans énergie) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.