languefrancaise.net

bourré (définition)

bourré
Ivre, saoul

5642.jpg: 582x392, 46k (2011-07-06 18:49)
  • 1981 L'était bourré comme un polack source : 1981. Le Père Noël noir
  • 1980 –Ça y est les gars ! Nous v'là ! –Eh bien, c'est pas trop tôt ! Mais… ils sont bourrés ! –Ils ont dû faire la tournée des troquets ! source : 1980. Ricky Banlieue
  • 1978 La dernière fois, j'étais complètement bourré, j'avais bu à peu près une bouteille de whisky dans la journée. Et puis encore quelques coupes de champagne… source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
  • 1979 Vous inquiétez pas, mes petits canards, c'est quand je suis bourré que je conduis le mieux à 140 ! source : 1979. Vive les vacances
  • 1997 Disait-on déjà « bourré », ou « blindé » ? Si ces mots circulaient rue aux putes, ils n'avaient jamais en tout cas, sinon « schass », contemporain précisément des beaux jours du naturalisme, franchi, à ma connaissance, le seuil de l'hôtel de France source : 1997. L'aveu différé

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1935. Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1949 1953 1957 1957 1965 1967 1969 1969 1972 1974 1975 1976 1976 1977 1978 1979 1979 1979 1980 1981 1984 1984 1985 1986 1987 1987 1989 1989 1989 1995 1995 1997 1997 1998 2000 2001 2002 2003 2006 2011 2012 2013 2019 xxxx xxxx

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments