arsouille

date : 1792 registre moderne : 6 fréquence : 28

arsouille & arsoule ; avoir l'air arsouille n.m., n.f.

Vaurien, mauvais sujet, canaille, débauché, voyou ignoble, crapule ; ivrogne ; personne qui se débauche, paresse ; avoir l'air canaille ; femme ayant des habitudes canailles ALL : Lump / ANG : a drunkard

Synonyme : voyou, vaurien, truand, criminel, ivrogne, alcoolique, buveur Usage : typo délinquant

12673_la_raclee_joseph_adele_vieil_arsouille.jpg: 1009x730, 163k (13 août 2017 à 16h43)

1820 Crois-moi vieil arsouille, / Remmèn' ta patrouille 1820?. L'intrigue au bordel 1875 j'vas vous régler, bougre d'arsouilles. 1875. À la Feuille de rose, Maison turque 1925 La société se rabattit sur la baraque, un tantinet miteuse, des « Malheurs de Bibi-l'Arsouille » 1925. La bonne vie 1836 Comme je n'étais accusé que d'un mince délit et que je n'avais pas l'air d'un arsouille, on me mit à la cour de la Magdelaine. Dans cette cour, il n'y avait guère que des contrebandiers, des gens accusés de voies de fait et quelques petits voleurs 1836. Mémoires, dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1955 C'est-y pas mieux comme ça, plutôt que d'engraisser tous ces arsouilles, sous-maxé, tauliers et compagnie ? 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1964 Monsieur Cécial se tournait vers son fils : « Alors, l'arsouille, on va déjeuner sur l'herbe ? […] » 1964. Les rues de Levallois 1916 Pas eu le temps de mettre baïonnette au canon. Et voilà une sacrée grande arsouille qui m'arrive dessus avec sa lardoire. 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) 1949 Je jouais la chance d'être reconnu par ces arsouilles, que moi, je ne connaissais pas, si elles venaient à passer 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain 1953 me fait penser à Bernard qui sort d'ici. À mon avis, le petit arsouille en avait marre de faire appel aux gonzesses et il vient de piquer de l'oseille dans la cachette 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <9 citation(s)>

Anagramme du vieux mot souillart qui qualifiait l'arsouille du MA ; la souillardaille était la canaille jadis ; se prend aussi adjectivement (LAR 6e) / Déformation du vieux mot souillart = canaille, vaurien (DEL) / Anagramme du vieux mot souillart = arsouille au MA : la souillardaille était la canaille de jadis (Théo. Gautier cité par Larchey) ; aux environs de 1830 le sens a évolué dans un sens plus indulgent pour désigner ceux qui faisaient des excès de boisson dont le modèle était Lord Seymour que le peuple avait baptisé Mylord l'Arsouille : le mot fit son chemin et n'a conservé que les acceptions = ivrogne, ivrognerie (GIR-BIST) / Cellard (Vie du lang.) propose arsehole (trou du cul) qui forme l'expression 'pissed as arseholes' = complètement saoul. Le mot s'est diffusé avec Mylord l'Arsouille (cité par MCC) / déverbal de arsouiller*, avec infl. de souille, souiller, souillard «souillon» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 980