¶ dingo

Définition

Fou, dérangé intellectuellement, déraisonnable, fanatique, sous le choc (à cause bruit) ; homme idiot, peu intelligent, imbécile ; excentrique

ANG : a crazy man
fréquence : 043
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : imbécile, idiot, bête, fou, déraisonnable, déraisonner, délirer

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1907.

1911 1914 1915 1915 1915 1915 1916 1917 1917 1918 1918 1918 1920 1925 1925 1925 1927 1927 1927 1927 1927 1930 1932 1935 1935 1938 1943 1946 1947 1949 1951 1952 1954 1954 1955 1957 1960 1960 1981 1982 1982 1994 2006

Citations

<9 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

DINGO2, adj. et subst. A. Arg. des hôpitaux, subst. Aliéné(e) mental(e). Synon. dingue. C'est pas mon service les dingos (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 673). Il n'y a pas de dingos dans ta famille, dans la mienne non plus (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 37) : Ce dingo de Gorguloff (...) pas un psychiatre n'a osé le reconnaître (...) on ne peut pas savoir (...) Tu parles avec un type pendant des mois, tu te dis qu'il est normal (...) Un beau jour, le zèbre sort et zigouille aussitôt papa et maman. H. BAZIN, La Tête contre les murs, 1949, p. 195. B. Arg., fam., usuel 1. Emploi subst. « La Volige » apporta un papier (...) Forestier (...) le donna à Claverie : On demande des louftingues, fit celui-ci (...) Des quoi? Des dingos pour se faire bigorner (VIALAR, Morts viv., 1947, p. 166). 2. Emploi adj. Fou, folle. Devenir, rendre dingo ; il est complètement dingo. Synon. fam. cinglé, dingue, toqué. Ce sont des manières qu'il a comme ça, lui répondit le maître d'hôtel (qui le croyait un peu « piqué », un peu « dingo ») (PROUST, Prisonn., 1922, p. 227). Étymol. et Hist. [Fin XIXe s. dingo(t), BL.-W.1-5]; 1907 dingot (ds ESN.); av. 1915 dingo (GALOPIN, Les Poilus, p. 46 ds SAIN. Tranchées, p. 143 : Non, mais, t'es pas un peu dingo?). Dér. de dingue*; suff. -ot*, confondu avec -o* avec peut-être infl. de dingo1*. (tlfi:dingo) /

  • Proprement : fêlé, sens de dingot en patois lorrain (SAIN-TRANCH)
  • Idée de choc (battant de cloche : ding-don, toc-toc) (AYN)
  • De dingue (GR)
  • Dér. de dingue ; suff. -ot, confondu avec -o avec peut-être infl. de dingo (= chien) (TLFi)
  • Dingot vient de tingo, qui lui même vient de louftingue par aphérèse. (Dech1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • fin XIXe : dingot (GR, PR) / [Fin XIXe s. dingo(t), BL.-W.1-5] ; 1907 dingot (ds ESN.); av. 1915 dingo (GALOPIN, Les Poilus, p. 46 ds SAIN. Tranchées, p. 143 : Non, mais, t'es pas un peu dingo?) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.