languefrancaise.net

définition : bigorne (depuis 1628)

bigorne
Argot, jargon ; argotique (adj.) ; □ en argot

bigorne & langage bigorne ; langue bigorne ; en bigorne (1628) #nom masc.

Argot, jargon ; argotique (adj.) ; □ en argot

  • synonyme : argot, parler argot
  • index : Bigorne
  • datation : Ch. 1628, adv., rouscailler bigorne (jargonner) ; jaspiner en bigorne, n.m., chanson XVIIIe ; langage bigorne, adj., R. 1835 (DHAF)

↓ fréquence : 034 | registre ancien : 9 | registre moderne : 2

Citations
  • 17xx/1828 Je lui jaspine en bigorne / Lonfa malura dondaine / Qu'as tu donc à morfiller ? source : 17xx/1828. En roulant de vergne en vergne, dans Mémoires de Vidocq
  • 1857 elle avait pu s'accoutumer à ce langage mystérieux des scélérats, et les gardes-chiourmes, les forçats libérés ou les recéleurs de la rue des Petits-Moulins l'avaient depuis longtemps initiée au jaspinage en bigorne. source : 1857. La femme du peuple, dans L'échelle des femmes
  • 1835 On y chante dans la langue du pays, dans le noble langage bigorne, les poésies des cachots, les amours du grinche et de sa girofle (du voleur et de sa douce amie), les orgies des tantes et de leurs barbillons (de leurs souteneurs, de leurs maîtres) source : 1835. Lettres sur les prisons de Paris, dans F.V. Raspail, Réformes sociales
  • 1911 Mais pour le moment, je ne connobre que le français et le bigorne, tel que vous me voyez, né natif de Montmertre, rue du Mont-Cenis, 33, au sixième source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 Le bigorne, c'est comme toutes les belles choses de ce bas monde : ça se débine… La vraie graine de Pantinois, on n'en trouve plus des tas… Il y a trop de province dans la capitale au jour d'aujourd'hui et, si ça continue, on finira par javotter bougnat source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1843 Un passage des débats de cette affaire nous a appris que la langue bigorne, argot des voleurs de la capitale, que les Mystères de Paris ont rendu familier aux boudoirs comme au bagne, subit, comme la langue même de nos voisins, l'influence du néologisme romantique. source : 1843. Littérature bigorne

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1628 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1628 1725 1726 1726 17xx 1829 1829 1829 1833 1835 1835 1835 1836 1836 1843 1846 1846 1847 1849 1850 1857 1859 1867 1877 1881 1885 1896 1900 1901 1901 1901 1911 1930 1968 1986

Compléments