Définition de : piolle

piolle & piaule ; piole n.f.

Définition

Taverne, cabaret, auberge, estaminet ; mauvaise auberge, bouge ; boutique

IT : taverna
fréquence : 031
registre ancien : 9

synonyme : cabaret famille : piaule usage : Argot de l'alcool et de l'ivresse

Chronologie

16xx 1725 1726 1726 1741 1799 17xx 1800 1800 1827 1827 1829 1829 1836 1836 1840 1846 1847 1849 1849 1867 1870 1876 1877 1885 1900 1904 1911 1918 1984 1989

Citations

  • 1867 Le meg de la piaule est un vieux fourgue (Le maître de la maison est un recéleur). J'avais de la camelotte à lui solir (Des effets volés à lui vendre) ; on nous a faits marrons-mâles (Arrêtés nantis d'objets volés). Toute la tine a été enflaquée (Tout le monde a été pris). Quelle rafle ! source : 1867. Les Malfaiteurs
  • 1726 Ne vous mettez pas en peine. Je m'en vais bellauder gourdement dans toutes les Entifles & les Piolles de la Vergne. source : 1726. Les pèlerins de la Mecque
  • 1904 Si je connais la piaule ! [brasserie à femmes] source : 1904. La Maison Philibert
  • 1911 Pour sûr que je le requinque, le cabermont !… On aurait dit une piaule tourte de turbineurs qui viennent se gargariser la dalle, avant d'aller au bouleau… source : 1911. Le journal à Nénesse

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Il faut rechercher l'origine de ce mot dans piot (pot) qui se vend et se consomme dans ces endroits (Fr. Michel, cité par GIR-BIS) / Signifie aujourd'hui chambre mais a d'abord (XVIIe) signifié taverne et fait partie de la série de pier (MCC) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.