itou

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1665 registre moderne : 4 fréquence : 31

itou & ytou ; itout

Aussi, idem, de même, pareil, également ALL : auch

Synonyme : identique, pareil, même

1980 Elle portait un djine blanc, un souiteur de la même couleur et des sandales itou 1980. Pour venger Pépère 1915 Pourtant en triturant le fromage blanc qui me sert de cervelle, je trouve à te dire que si ton mari est en extrême réserve, le môme Albert y est itout 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (3) 1917 Tout d'abord, dans votre patois… j'entrave que pouic… vous c'est itou pour le mien… 1917. Chignole (la guerre aérienne) 2004 5 août. Bulle et torpeur. Les embuscades de nuit ne donnent rien. Les contrôles en surface itou. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 1905 Qu'est-ce que tu prends ?… Moi, ce sera une menthe verte, patron. –Itou, dit M. Tourmort, offrant sa blague à tabac 1905. Le Tigre & Coqueliquot <5 citation(s)>

ITOU, adv. Fam. [Avec parfois une affectation d'arch.] Aussi, de même, également. Il demanda : « Et les bancs, est-ce qu'on va les refaire itou? » (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Confess. Th. Sabot, 1883, p. 38). Korzakow mangeait comme quatre et moi itou (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 75) :

La petite troupe n'était plus composée que de trois soldats, le caporal et Fabrice. Quand on fut à un quart de lieue de la grande route : Je n'en puis plus, dit un des soldats. Et moi itou, dit un autre. STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 54.

Prononc. : [itu]. Étymol. et Hist. [Contrairement à l'indication de DAUZAT 1968, le mot ne semble pas se trouver ds 1628 J. de J. Héroard, éd. E. Soulié et É. M. de Barthélemy, 2 vol., 1868] 1665 (MOLIÈRE, Don Juan, II, 1). Prob. altération de l'a. fr. atout « avec » (composé de a « avec », v. à Étymol. C., et de tout*) adv. (ca 1100-XVIIe s. ds FEW t. 13, 2, p. 124b) et prép. (XIIe-XVIe s., ibid.)sous l'infl. de l'a. fr. itel « tel » (de tel* renforcé par la particule i- servant aussi aux dém. icist, icel, v. ce); cf. itotes adj. fém. plur. (début XIIIe s. M. DE SULLY, Homélies, éd. C. A. Robson, 8, 49). Fréq. abs. littér. : 40. Bbg. BEHRENS (D.). Etymologisches. Frz. itou. Z. rom. Philol. 1889, t. 13, pp. 411-412. (TLFi) /

Altér. dial. de l'anc. franç. et atot, et otot, atot, encore XVIe, à tout, atout «avec» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 241