bagout

bagout (tableau rapide)
bagout Éloquence, faconde, volubilité, art de convaincre, savoir parler, d'abondance et avec hardiesse, boniment, bavardage ; (remontrance, condamnation, admonestation)
synonyme discours, boniment, bavard, bavardage
fréquence 45

bagout

& bagoult ; bagou ; bagoût ; avoir du bagou ; avoir du bagout

n.m.

Définition

Éloquence, faconde, volubilité, art de convaincre, savoir parler, d'abondance et avec hardiesse, boniment, bavardage ; (remontrance, condamnation, admonestation)

registre moderne : 5

Synonyme : discours, boniment, bavard, bavardage Famille : bagout, bagouler

Citations
1966 Le clown parlait. Les filles s'éloignaient. Il les rattrapait, les retenait par son bagou et ses grands gestes source : 1968. Les barjots
1973 Il a du bagou, du vocabulaire, une bonne plume, des idées source : 1973. Les malfrats de l'affaire Ben Barka
1860 Le maquignon vous éblouit par son bagout source : 1860. Le marché aux chevaux, dans Paris qui s'en va et Paris qui s'en vient
1957 Il ne savait pas s'exprimer et le bagout de l'autre le subjuguait source : 1957. Le trou
1790 Quel bagou aurais-tu pris, si les railleux t'avaient coltiné avec six peignes dans ta profonde source : 1790. Le Rat du Châtelet
1983 Tu les baratines avec tellement de bagou source : 1983. Loulou
1832 ce qui doit un peu baisser notre bagout, des milliers de tyrans populaires houspillèrent bien plus vertement leurs frères, que ne l'ont fait à l'égard des peuples, tous les despotes contre lesquels nous clabaudons avec tant d'acharnement source : 1832. La nation, la loi et le roi, puis la République, dans La Révolution, ou confessions d'une girouette
1947 qui explique son attitude au début de l'occupation avec le bagout d'un camelot vendant au déballé source : 1947. Mon journal dans la drôle de paix
1990 Alors qu'il n'a pas un sou en poche, il nous invite dans un luxueux restaurant italien. […] Avec son bagout il règlera l'addition source : 1990. Pickpockets ! Vingt ans de flagrant délit : un flic parle
1876 Depuis qu'il a plu à « Olympio » de décréter un jour que le beau c'est le laid, les romanciers se sont mis à jaspiner le jars comme des piliers de cabaret : ils en ont parlé le bagoût et popularisé les euphémismes. source : 1876. Chronique parisienne (sur l'argot parisien et l'étranger)

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Bagoult, de bagouler (vx fr), parler à tort et à travers ; en all. la racine Backe : mandibule répond à ba. Gou et goult sont des mutilations de gueule (TIM cité par DEL) / syllabe ba, prothétique en argot + go (gueule) (SCHW1889Tirelarigot) / De bagouler «parler inconsidérément», 1447; de gula «goule», et batare «béer», p.-ê. par un lat. pop. batagulare (Guiraud) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).