Définition de : faire un carton

  • faire un carton
    • Tirer, tirer sur qqun, sur qqchose, tirer avec arme à feu, tir sur cible, tir au stand de tir ; viser juste en tirant sur cible en carton ; tuer, faire un massacre (avec arme) ; résultat d'un tir réussi
    • fréquence : 041
    • id : 4888

faire un carton & faire un carton sur ; faire des cartons sur ; faire carton ; réussir un carton ; se taper des cartons ; carton locution

Définition

Tirer, tirer sur qqun, sur qqchose, tirer avec arme à feu, tir sur cible, tir au stand de tir ; viser juste en tirant sur cible en carton ; tuer, faire un massacre (avec arme) ; résultat d'un tir réussi

fréquence : 041
registre ancien : 6 registre moderne : 6

synonyme : tirer (avec arme)

Chronologie

1914 1915 1916 1917 1918 1918 1944 1946 1947 1950 1952 1953 1953 1953 1954 1955 1955 1956 1960 1963 1965 1968 1969 1974 1975 1976 1977 1979 1981 1982 1982 1982 1983 1984 1985 1987 1988 1997 1998 2002 2011

Citations

  • 1965 Duvet a décroché un bras bras et lancé une des matraques dans le vide. « Carton ! » a hurlé Ghislain en entendant les bonshommes valdinguer en bas. source : 1965. Le Tigre aime la chair fraîche
  • 1950 En avant la musique. Qui n'a pas gagné va gagner, à vos mises, à vos idées… à la force, à l'adresse. Un petit carton pour ces messieurs-dames… dans le nez c'est gagné, dans le cul c'est perdu source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1988 parfois, par désoeuvrement, les gardes s'offraient un petit carton source : 1988. L'exécuteur - Fleuve de sang en Amazonie
  • 1976 On ne se contente plus de sabrer, la garde fait « carton » à vue sur l'ancien combattant ou sur l'étudiant. On tire, on « couche », on abat le premier venu source : 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine
  • 1944 Depuis quelques minutes, des coups de revolver claquent ponctués d'éclats de voix, du côté du pavillon des francs-gardes. Grossmarie et Raynaud « font un carton ». source : 1944. Dans les prisons de la milice - Un mois au château des Brosses
  • 2002 cette devait lui permettre de mettre fin à ses jours, ou peut-être avait-il tout simplement l'intention de faire un carton sur les flics ? source : 2002. Flic à Tours
  • 1916 l'homme du trou épaule, tire posément, charge à nouveau son arme, épaule encore et, sans se lasser, fait comme à la cible. Il obtenait, nous a-t-il dit ensuite, des « cartons épatants. » source : 1916. Méditations dans la tranchée
  • 1917 Tout de même, à cette distance, ça n'était pas mal comme carton… source : 1917. Chignole (la guerre aérienne)
  • 1915 –N... de D... ! s'écrie Jollivet, j'ai bien envie de faire un carton ! / Et déjà il a empoigné son flingot source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1953 tu veux pas que j'fasse un carton dans ta sale gueule ? source : 1953. Allons z'enfants
  • 1998 ce bâtiment servait de cantonnement occasionnel aux « fells » qui rôdaient dans le coin. Peut-être y en avait-il même à ce moment-là, surpris par notre arrivée et qui ne s'étaient pas démasqués, attendant à l'abri des murs le moment de « faire un carton » source : 1998. Section Bordel
  • 1982 Prends ton temps pour viser et réussir un beau carton. source : 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962
  • 1918 le téléphone sert uniquement à annoncer qu'un officier fait un carton ! source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1975 Ils ne pouvaient pas rester là longtemps. En plein jour, les hommes de l'extérieur feraient des cartons de foire sur les maquisards. source : 1975. Les canards de Ca Mao

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Cité dans (GR), non daté /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.