prendre ses jambes à son cou

prendre ses jambes à son cou (tableau rapide)
prendre ses jambes à son cou S'enfuir, courir vite (souvent fuite, peur, lâcheté)
synonyme fuir, s'enfuir, se sauver, s'échapper, s'évader, courir
fréquence 31

prendre ses jambes à son cou

& les jambes à son cou ; pendre les jambes à cou ; les jambes à son cou ; prendre ses jambes sur son cou ; prendre ses pattes à son cou

locution

Définition

S'enfuir, courir vite (souvent fuite, peur, lâcheté)

registre ancien : 4 registre moderne : 4

Synonyme : fuir, s'enfuir, se sauver, s'échapper, s'évader, courir

Citations
1900 Et, pour ne pas lui laisser le temps de discuter, je m'élançai dans l'escalier en courant. Je pendis mes jambes à mon cou, pataugeant dans la boue, m'éclaboussant au milieu des flaques d'eau, risquant de m'étaler dans les trous source : 1900. Mémoires de Rossignol
1887 D'autres fois, déguisés en portefaix, nous leur proposions un meilleur marché que les autres ; nous prenions leur valise sur nos épaules et, au détour d'une rue, psit ! les jambes à notre cou nous filions source : 1887. Le monde des prisons
1791 & s'il n'avoit pas pris ses jambes sur son cou, il étoit pendu déjà. source : 1791. Le diné du grenadier, à Brest
1969 Prenant ses jambes à son cou, il tenta la belle en force… source : 1969. L'humour dans les prisons
1927 nous n'avons pas de chance et si, de plus, Farnum survenait, nous n'aurions qu'à prendre nos jambes à notre cou et à nous sauver source : 1927. Les Pieds Nickelés au far-west, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1892 Il sauta à bas de l'arbre, prit ses jambes à son cou et disparut source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
1832 Prenons plus sainement, nos jambes à nos cous, / Et courons, comme on dit, tout fin droit devant nous. source : 1832. Début de la Révolution ou l'alerte de 1789, Poëme héroï-comique en cinq chants, dans La Révolution, ou confessions d'une girouette
1998 Et, assez souvent, les « fellouz », informés par leurs « choufs » ou leurs « moussebilines » […] avaient le temps de prendre leurs jambes à leur cou source : 1998. Section Bordel
1950 Celui-ci, à la vue du repoussoir qui veillait sur les destinées d'Agnès, débanda, et, prenant ses jambes à son cou, décampa comme un voleur. source : 1950?. La Nonne

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).