languefrancaise.net

emmerdeur (définition)

emmerdeur
Qqun de pénible, raseur, ennuyeux, personne importune, personne ennuyeuse, gênante, fâcheuse, difficile à satisfaire, exagérément exigeante, importun, gêneur

emmerdeur & emmerdeuse (fém.) #nom #1866

Qqun de pénible, raseur, ennuyeux, personne importune, personne ennuyeuse, gênante, fâcheuse, difficile à satisfaire, exagérément exigeante, importun, gêneur

↓ fréquence : 041 | registre ancien : 7 | registre moderne : 6

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1866. Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1901 1920 1937 1938 1949 1950 1950 1950 1951 1953 1953 1954 1955 1956 1960 1960 1963 1965 1968 1974 1975 1976 1978 1979 1979 1980 1981 1982 1984 1988 1994 1995 1998 1998 2000 2003 2003 2005 2005 2011 2015

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Emmerdeur, euse, subst., trivial, péj. [Correspond à emmerder B] Personne qui importune, contrarie ou agace fortement les autres ; personne qui ennuie les autres. Quelle connerie peut-il avoir encore faite, ce petit emmerdeur ? (Sartre, Sursis, 1945, p. 114). Maintenant que les emmerdeurs sont partis on va pouvoir s'amuser un peu (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 184).− [ɑ ̃mε ʀdœ:ʀ], fém. [-ø:z]. − 1re attest. 1866 (Goncourt, Journal, p. 263) ; du rad. de emmerder, étymol. 3, suff. -eur.*. − Fréq. abs. littér. : 14. BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 414. (tlfi:emmerdeur)

  • De emmerder (GR2)
  • 1866, Goncourt (TLFi) /