Définition de : pâle

  • pâle
    • ■ Malade, sérieusement malade ; soldat malade, absent, qui ne travaille pas ; □ se faire déclarer malade, inapte, s'inscrire pour la visite (et éviter les corvées, le combat, etc.) ; □ se sentir malade, faible
    • fréquence : 034
    • id : 4629

pâle & pale ; un pâle ; □ se faire porter pâle ; se porter pâle ; □ être pâle ; se sentir pâle adj.

Définition

■ Malade, sérieusement malade ; soldat malade, absent, qui ne travaille pas ; □ se faire déclarer malade, inapte, s'inscrire pour la visite (et éviter les corvées, le combat, etc.) ; □ se sentir malade, faible

ANG : a sick soldier ; to report sick ; sick person
fréquence : 034
registre ancien : 6 registre moderne : 5

synonyme : malade, absent famille : pâle (malade) usage : militaire, guerre

Chronologie

1915 1915 1915 1915 1915 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1920 1924 1926 1929 1935 1947 1951 1955 1960 1961 1965 1977 1980 1981 1984 1998 2001 2008 xxxx

Citations

  • 2008 Pendant une semaine, je me suis fait porter pâle, rien que pour éviter le regard de ma presque soeur. source : 2008. Kiffer sa race
  • 1955 Moi, je commençais à me sentir plutôt pâle. La blancheur Persil. À chaque pas, j'avais l'impression d'enfoncer dans du coton. Un nid de guêpe dans la tronche. Mon pansement avait dû se défaire source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1960 Hier il y a eu plus de 40 malades à la visite, principalement pour les commencements de gel des panards. Aujourd'hui le chiffre des pâles atteint la centaine. source : 1960. Chass'bi
  • 1924 Les pâles vanteront la douceur des sous-officiers les plus… nerveux. Quand on a une bonne place, on la défend, et crève le voisin ! source : 1924. Dante n'avait rien vu
  • 1918 deux mille trois cents mecs pâles ! source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1918 le médecin-major […] examinait consciencieusement la première moitié des « mecs pâles » source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1961 Chaque fois qu'il voyait un macchabée, pan ! Le litron de blanc y passait. Alors, forcément, ça a fini par le rendre pâle source : 1961. Des fruits, des fleurs et du plomb
  • 1961 moi je mange. Si je ne mange pas je deviens pâle source : 1961. Des fruits, des fleurs et du plomb
  • 1915 Il déclara qu'il ne se battrait pas, qu'il aimait mieux devenir boche, et qu'il allait se faire « porter pâle. » source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
  • 1918 Les locaux de l'infirmerie étant fort réduits, les 'mecs pâles' faisaient la queue dans la rue source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1977 il avait été légèrement blessé blessé à l'épaule. Transfixion par balle. Dix fois rien. Pour ne pas risquer de rester en soin à Hué, il ne s'était même pas fait porter pâle. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • pâle, parce qu'à l'ombre (Londres)
  • Métonymie : cf. dicton : « Maladie et douleur se cognoissent à la couleur » (SAIN-TRANCH)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.