Définition de : pâle

pâle (tableau rapide)
pâle ■ Malade, sérieusement malade ; soldat malade, absent, qui ne travaille pas ; □ se faire déclarer malade, inapte, s'inscrire pour la visite (et éviter les corvées, le combat, etc.) ; □ se sentir malade, faible
synonyme malade, absent
fréquence 034

pâle

& pale ; un pâle ; □ se faire porter pâle ; se porter pâle ; □ être pâle ; se sentir pâle

adj.

Définition

■ Malade, sérieusement malade ; soldat malade, absent, qui ne travaille pas ; □ se faire déclarer malade, inapte, s'inscrire pour la visite (et éviter les corvées, le combat, etc.) ; □ se sentir malade, faible ANG : a sick soldier ; to report sick ; sick person

registre ancien : 6 registre moderne : 5

Synonyme : malade, absent Famille : pâle (malade) Usage : militaire, guerre

Citations
2008 Pendant une semaine, je me suis fait porter pâle, rien que pour éviter le regard de ma presque soeur. source : 2008. Kiffer sa race / edit
1955 Moi, je commençais à me sentir plutôt pâle. La blancheur Persil. À chaque pas, j'avais l'impression d'enfoncer dans du coton. Un nid de guêpe dans la tronche. Mon pansement avait dû se défaire source : 1955. Mollo sur la joncaille / edit
1960 Hier il y a eu plus de 40 malades à la visite, principalement pour les commencements de gel des panards. Aujourd'hui le chiffre des pâles atteint la centaine. source : 1960. Chass'bi / edit
1924 Les pâles vanteront la douceur des sous-officiers les plus… nerveux. Quand on a une bonne place, on la défend, et crève le voisin ! source : 1924. Dante n'avait rien vu / edit
1918 deux mille trois cents mecs pâles ! source : 1918. Loin de la rifflette / edit
1918 le médecin-major […] examinait consciencieusement la première moitié des « mecs pâles » source : 1918. Loin de la rifflette / edit
1961 Chaque fois qu'il voyait un macchabée, pan ! Le litron de blanc y passait. Alors, forcément, ça a fini par le rendre pâle source : 1961. Des fruits, des fleurs et du plomb / edit
1961 moi je mange. Si je ne mange pas je deviens pâle source : 1961. Des fruits, des fleurs et du plomb / edit
1915 Il déclara qu'il ne se battrait pas, qu'il aimait mieux devenir boche, et qu'il allait se faire « porter pâle. » source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard / edit
1918 Les locaux de l'infirmerie étant fort réduits, les 'mecs pâles' faisaient la queue dans la rue source : 1918. Loin de la rifflette / edit
1977 il avait été légèrement blessé blessé à l'épaule. Transfixion par balle. Dix fois rien. Pour ne pas risquer de rester en soin à Hué, il ne s'était même pas fait porter pâle. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares / edit

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • pâle, parce qu'à l'ombre (Londres)
  • Métonymie : cf. dicton : « Maladie et douleur se cognoissent à la couleur » (SAIN-TRANCH)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 178017 T'as eu la trouille ? Luc n'est pas méchant, va. Il ne te veut pas de mal. –Possible, répondit le gosse, mais je n'veux pas l'voir. Oh ! c'est pas qu'il me fait peur, j's
  • 178016 Pourquoi qu't'es barré hier soir. T'as eu la trouille ?
  • 178015 Ils se sauvaient en effet, en lui faisant des pieds-de-nez et lui tirant la langue.
  • 178014 avec un faux air de mauvais magister, leur prêchait invariablement la morale, à ces méchants moineaux, et souvent emmenait chez lui les jeunes « clochards » sans gîte et
  • 178013 et coiffé d'un mirifique gibus veuf de tout reflet, ingénument posé sur son crâne comme une plaisanterie
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :