boum

boum (tableau rapide)
boum ■ Onomatopée de l'explosion (obus, bombe) ; onomatopée du canon (explosion obus), tir de canon de gros calibre ; ■ franchissement mur du son ; ■ bruit d'une forte vague ; ■ onomatopée de l'accident, du choc, du choc contre bidon, du heurt ; onomatopée des coups frappés à la porte ; exploser
synonyme exploser
date 1840
fréquence 38

boum

& boom ; boum-boum ; baoum ; baoûm ! baoûm ! ; baoum ! baoum ! baoum ! ; faire boum ; broum ! ; pschii ! pschii ! boum ! ; dzi, boum, boum ; boum ! boum ! boum !

onomatopée

■ Onomatopée de l'explosion (obus, bombe) ; onomatopée du canon (explosion obus), tir de canon de gros calibre ; ■ franchissement mur du son ; ■ bruit d'une forte vague ; ■ onomatopée de l'accident, du choc, du choc contre bidon, du heurt ; onomatopée des coups frappés à la porte ; exploser

Usage : militaire, guerre

2006 Derrière la porte bleue, Gilles cerné dupliquait une page de manuel poupée au doigt. […] –Je bricolais et boum le marteau. source : 2006. Entre les murs
1999 Boum boum boum font mes coups de pompe contre la chêne de porte du squat source : 1999. Boumkoeur
1977 je me suis réveillé à dix heures. […] J'entends boum ! boum ! boum ! dans la porte. C'était le chef de chantier qui venait me réveiller : « C'que tu fous ? T'es encore bourré ? » source : 1977. Une vie de cheval
1918 Baoum ! un obus a éclaté sur une de nos voitures de vivres ; on ne retrouve plus rien du tringlot conducteur, ni du cheval source : 1918. La bataille de l'Yser - Dixmude, La maison du Pasteur
1917 Baoum ! D'rimm ! Des obus viennent d'éclater rue du 4-Septembre, rue de la Michodière, rue Joubert source : 1917. La bataille de l'Ourcq
1917 Tout à coup le canon se rapproche. Baoum ! Baoum ! Il faut s'y porter source : 1917. Les marais de Saint-Gond
1917 Écoute, dit Marthe à Jeanne, ces coups secs, c'est notre 75 !… Ces gros baoum ! baoum !… ce sont les canons allemands ! source : 1917. Reims sous les bombes
1917 Je faisais la queue à la porte, quand baoum ! baoum !... C'étaient les premiers obus qui tombaient sur la cathédrale source : 1917. Reims sous les bombes
1978 si son bouquin est publié, il fera boum ! source : 1978. Massacre pour un espion
1958 le premier choc, bing ! m'a jeté par-dessus bord, vlouff ! et je suis tombé la tête en avant dans le gros de la vague, floc ! […] La deuxième vague a pris la coque trois quarts arrière, baoumm ! et l'a décollée du récif, crac ! source : 1958. Millionnaires en herbe
1999 ils démarrent en trombe et quelques centaines de mètres plus loin, boum ! Ils percutent avec leur BM un autre véhicule source : 1999. Deux frères - flic et truand, deuxième partie (Bruno) (le flic)
1916 Dzi, boum, boum ! Je n'eus pas le temps de faire un mouvement, deux marmites jumelles nous rasèrent et éclatèrent à une cinquantaine de mètres. source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
1918 Boum ! Il est pas loin, çui-là !… Baoum ! Et çui-là ! source : 1918. Au seuil des guitounes
1918 voilà le roncier où tu prendrais tes pattes, si par hasard tu arrivais jusqu'à lui ; et alors, dzim ! les balles ; baoum ! les boîtes à conserves pleines de mélinite et de vieux clous ; pan ! pan ! pan ! les mitrailleuses. Tu serais joli ! Ah ! oui source : 1918. Au seuil des guitounes
1916 Les Boches se tienne tranquille et on n entend que le Boum des marmites [05/02/1916] source : 1916. Lettres de mon soldat (1915-1916)
1917 nous passons les lignes… Broum !… Trois boules blanches… –Je crois qu'ils nous ont vus !… …Broum !… Nous sommes environnés d'éclatements. source : 1917. Chignole (la guerre aérienne)
2000 laissant seulement échapper par instants quelques bruits fortuits, aussitôt étouffés, le « toc » d'une clef à molette sur la fonte d'un châssis, le « boum » d'une crosse contre un bidon… source : 2000. Le portail
1977 et piégé avec du cordon détonnant dans le foyer de la cuisine. Ce n'était pas très orthodoxe, mais ça n'a pas raté. À 4 heures du matin, boum ! source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
1979 j'ai quand même entendu le « boum » et après, plus rien source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.
1945 « Enfin ! pense Albert, on va pouvoir dormir. » Ah ! ouat ! La sirène, le ronron, ça siffle, et baoum ! baoum ! baoum ! Le vieil hôpital, qui n'en a jamais tant entendu, vibre tout entier. source : 1945. Quelques-uns des chars. 1939-1940

<20 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).