Définition de : as

as & as de la chasse ; tableau des as ; as des as ; superas n.m.

Définition

(aviation) Aviateur heureux dans ses duels avec l'ennemi célèbre (qui a descendu X appareils ennemis), excellent pilote d'avion ; aviateur plus fort qu'un as

ANG : fine man, applied especially to an aviator ; aviator (who has brought down at least five enemy aeroplanes), (not French equivalent)
fréquence : 033
registre ancien : 4

synonyme : aviateur famille : as (premier) usage : Argot militaire, aviation, hélicoptère

Chronologie

1914 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1918 1918 1918 1918 1919 1914 1919 1919 1919 1919 1920 1925 1943 1948 1950 1951 1953 1960 1968 1974 1976 2001

36162_deux_as_disparus_la_guerre_aerienne_1918.jpg: 558x768, 132k (17 septembre 2019 à 22h26)

Citations

  • 1948 « Tiens, Michel Détroyat ! » Sur la coursive, quelques détenus se retournent. L'un d'eux a reconnu l'as de l'aviation française. source : 1948. Prisons de l'épuration
  • 1943 Les jeunes, les débutants, eux, sont médusés. –Quel type ! –C'est vraiment un as ! Il y tâte ! –Oh ! regarde cet immelmann. C'est tapé ! source : 1943. Batailles dans le ciel
  • 1919 hangars d'avions abritant quelques escadrilles, dont celle des Cigognes, que commande l'as des as, le capitaine Guynemer source : 1919. Les cuistots du Moulin de Laffaux
  • 1918 Le Nieuport a pu rentrer indemne, mais le Boche s'est écrasé au sol. On croit que c'est Baldamus, l'as de la Champagne. source : 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917)

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Le pilote qui avait abattu cinq Boches était déclaré « as » jusqu'à la fin de -17, où le commandement décida de réserver ce nom aux chasseurs qui auraient dix pièces à leur actif. As était usuel avant de devenir militaire, et c'est au langage des sports que le prit Daucourt, moniteur à l'école d'aviation de Pau pour désigner ses meilleurs élèves. (hippisme, canotage). (Esnault1919)

  • « l'aviateur Daucourt, moniteur à l'école de Pau, l'ayant employé pour désigner ses meilleurs élèves, ce serait l'origine de la fortune du mot dans l'aviation » (Interm. des chercheurs, etc., 20/12/1916 cité par (Esn1918). En fait, « notre métaphore n'est pas issue de l'as des cartes, mais de l'as des dés, qui, lui, vaut toujours l'unité. Et c'est l'idée de numéro 1 qui est essentielle » (Esn1918)
  • Pour être un as de la chasse, il faut, réglementairement, avoir abattu (...) cinq appareils ennemis ; il faut de plus que ces appareils, sauf les drachen, soient tombés dans nos lignes. À ces conditions, l'aviateur a le droit de figurer au communiqué. Le tableau des as les classe suivant le nombre de leurs victoires, et le premier de ce tableau est l'as des as ; ce fut, jusqu'à sa fin glorieuse, l'héroïque Guynemer. (Dech1918)
  • terme emprunté à la cavalerie (Dauzat1918)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.