Définition de : bigot

  • bigot
    • Personne dévote à l'excès, excessivement pieuse, religieux sectaire, faux dévot ; hypocrite ; personne qui vit extérieurement dans le respect des règles religieuses ; > religieuse, soeur
    • fréquence : 034
    • id : 16057

bigot

& bigote (fém.) ; bigotte (fém.) n., adj.

Définition

Personne dévote à l'excès, excessivement pieuse, religieux sectaire, faux dévot ; hypocrite ; personne qui vit extérieurement dans le respect des règles religieuses ; > religieuse, soeur

ANG : a hypocrite
registre ancien : 3 registre moderne : 3

synonyme : hypocrite, croyant, dévot, bigot famille : bigot usage : religion

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1425.

1741 1757 1815 1822 1832 1835 1836 1846 1862 1864 1887 1899 1904 1911 1915 1915 1916 1916 1920 1921 1925 1925 1929 1932 1933 1951 1954 1963 1964 1976 1982 1982 1997 2003

Citations

1862 Mort aux villélistes ! Mort aux jésuites ! Mort aux bigots ! source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865
1925 Mais Mimile ignore le Malin et vit paisiblement avec sa bourgeoise, boscotte et bigote, qui lui a donné déjà onze rejetons source : 1925. La bonne vie
1846 il appliquait fréquemment aux ministres du Seigneur le nom de « bigots », qu'il avait appris d'un brigadier de dragons en garnison à Béthune, et qui plus tard fut remplacé par l'épithète révolutionnaire de « calotins » source : 1846. Les chauffeurs du Nord
1925 La plus sainte messe que j'aie dite, c'était au front, en plein air… Ça ne sentait pas le renfermé et la vieille bigote, comme dans tant d'églises ! source : 1925. Mon curé chez les pauvres

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • De l'anglo-saxon begode, anc. angl. bi god (by god) « par Dieu » (juron) ; cf. Rabelais IV, 18 : Tout est frelore bigoth ! « tout est perdu, par Dieu ! » mais l'attestation de 1155 (Wace) conduit Guiraud à contester cette étym. ; bigot serait à l'origine un « mendiant boiteux » (→ Clochard), du rad. big- des dial. bique, biquer « boiter » (GR)
  • 1425 (mais : surnom des Normands, 1155) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).