languefrancaise.net

définition : coup de chien

coup de chien
■ Coup dur, problème sérieux ; ■ dur combat, combat souteneu, bataille, mêlée ; ■ (météo) météo violente, tempête, vent fort ; □ se battre

Citations
  • 1955 Je lui ai donné le numéro de téléphone de mon toubib. Un mec comme ça, à toute épreuve pour les coups de chien. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1871 Le drapeau rouge flotte sur la mairie de Cette ! Ah ! elle va loin, la Commune ? Et, nom de dieu, quand ça va si loin, c'est pas près de s'arrêter ! Attendez, attendez encore quelques jours, mes jean-foutres, et vous verrez comme vous allez la danser ! Ah ! nom de dieu ! ça sera le coup de chien ? C'est le Père Duchêne qui vous le dit. source : 1871. Le Père Duchêne (55)
  • 1871 Aujourd'hui, ce sont les Francs-tireurs de la Bastille qui ont donné le coup de chien ! Et ils ont à leur tête un rude lapin, Le citoyen Landrieux ! Il y en a eu bougrement de tués dans ce bataillon-là ! source : 1871. Le Père Duchêne (59)
  • 1899 Un brave type ce Lorey, il en a vu de dures aussi aux « joyeux », mais comme il dit « tout ça, c'est pas perdu, s'il arrive jamais un coup de chien, on saura sur qui cogner ». source : 1899. Sous la casaque
  • 1934 un secret d'État, événement qui fera sans doute date et qu'ils exécuteront, eux, les « barons », les chefs, froidement, avec les hommes, les moyens, les instruments dont ils disposent dans la pègre et qu'on tient toujours parés en vue d'un « coup de chien » source : 1934. Panorama de la pègre, dans Panorama de la pègre
  • 1917 Tu vas voir, avait déclaré Carbiscasse, que nous arriverons juste pour un « coup de chien ». La prédiction du Basque se réalisa, et, dès le 1er juin, on eut l'intuition que les Boches se disposaient à attaquer en force source : 1917. La prise de Craonne
  • 1917 depuis quelques jours l'artillerie donne sans discontinuer du côté de Flers. Il doit y avoir un coup de chien terrible là-bas source : 1917. La prise de Combles
  • 1915 Puis viennent les histoires de batailles, d'escarmouches, d'embuscades, de gros « coups de chien », où triomphe l'esprit de corps source : 1915. Feuilles de route d'un ambulancier (Alsace - Vosges - Marne - Aisne - Artois - Belgique)
  • 1890 quand il sera rentré dans la vie civile, si jamais il y a un coup de chien, je suis sûr qu'il nous canardera avec plaisir source : 1890. Biribi
  • 1916 entre deux coups de chien, on jetait bas la masure, et le jour même, on rependait la crémaillère dans la maison rebâtie. source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
  • 1917 Alors voilà : entre deux sales moments, exemple entre un coup de chien et deux nuits sous la flotte, v'là un p'tit peu d'bon qui s'glisse, un rien du tout d'bonheur qui montre à peine le bout d'son nez… source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)
  • 1915 Nous autres [troupiers français], on aime mieux qu'il y ait, tout de suite, un coup de chien… que les choses ne traînent pas en longueur… source : 1915. Les poilus de la 9e

<12 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1871 1871 1880 1890 1899 1915 1915 1915 1916 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1926 1934 1953 1955 1982 1985 1995 1999

Compléments