Définition de : chouchou

  • chouchou
    • ■ Favori, chéri, privilégié ; personne préférée, choyée, aimée plus que les autres ; amant, homme aimé d'une femme ; terme d'affection, appellatif pour jeune femme aimée ; ■ (scol.) Élève préféré, favori ; □ avoir un préféré ; □ être le préféré de
    • fréquence : 033
    • id : 4813

chouchou & chouchoute (fém.) ; chou-chou ; □ avoir un chouchou ; □ être le chouchou de n.

Définition

■ Favori, chéri, privilégié ; personne préférée, choyée, aimée plus que les autres ; amant, homme aimé d'une femme ; terme d'affection, appellatif pour jeune femme aimée ; ■ (scol.) Élève préféré, favori ; □ avoir un préféré ; □ être le préféré de

fréquence : 033
registre moderne : 4

synonyme : terme de familiarité : chéri morphologie : dissyllabique usage : Argot scolaire, étudiant et des grandes écoles

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1780.

1793 1888 1903 1904 1918 1920 1933 1935 1937 1938 1939 1946 1947 1949 1949 1950 1951 1953 1954 1965 1977 1977 1978 1979 1982 1984 1986 1987 1989 1994 1998 2002 2008

Citations

  • 1977 Ah ! si comme les autres paysans on lui avait porté cinq ou six kilos de rôti de cochon, on aurait peut-être été les chouchous ! L'instituteur, dans les campagnes, n'est pas malheureux. source : 1977. Une vie de cheval
  • 1935 Il aurait mieux valu qu'elle ne me retombe jamais entre les pattes ; malheureusement, je la rencontre un jour au bras de son chouchou, et je leur file une trempe formidable. source : 1935. Viande à brûler
  • 1949 Tonnerre de Dieu ! Vous allez devenir la chouchoute de ces messieurs source : 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche
  • 1979 Il faut bien que ça serve à quelque chose d'être la chouchoute du prof' de latin ! source : 1979. Play-boy
  • 1918 ses sardines éblouissantes et son ceinturant luisant, à plaque étincelante, sur laquelle peinait une heure, chaque soir, son 'chouchou' de la classe des grands. source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1987 Son obséquiosité en fait l'un des chouchous des gardiens. source : 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage
  • 1994 Y en a marre, c'est toujours Josiane la chouchoute ! –Normal, je suis la plus gentille et la plus sage ! –Qu'est-ce qu'il faut pas entendre ! source : 1994. Manu. Le danger public
  • 1998 Les militaires étaient les « chouchous » de tous, surtout les opérationnels. source : 1998. Section Bordel
  • 1888 Beaucoup le traitent de chouchou des pions source : 1888. Césarine
  • 1933 La maîtresse de dessin est très gentille avec moi. C'est une grande femme brusque, gaie, spirituelle, intelligente, ayant beaucoup de talent. Je suis sa « chouchoute » parce que je suis la meilleure en dessin source : 1933. Puberté. Journal d'une écolière
  • 1947 Alors, entourée de quelques-uns de ses choux-choux, en général de petits jeunes gens de dix-huit à vingt ans, elle partait en expédition. source : 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises
  • 1947 C'était un grand maigre, à lunettes, très laid. Il aimait se maquiller et se parfumer, et son inversion était d'autant plus évidente qu'il avait un chou-chou bien-aimé, un soldat tout jeune et joli coeur, qui faisait dix-huit mois pour s'être enfui après avoir écrasé un piéton. source : 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises
  • 1903 Ne te désole pas, chouchoute, encore soixante et onze jours et nous serons réunies pour toujours, toujours, toujours. source : 1903. Les enracinées
  • 1903 Je te demande un peu de quoi que je m'occupe au lieu de te demander de tes nouvelles, ma choute, ma chouchoute. source : 1903. Les enracinées

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

De chou (GR) /

  • 1780 d'après DDL (GR)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.