¶ cul-terreux

  • cul-terreux
    • Paysan, cultivateur, agriculteur, maraîcher, provincial, rustre (péj.) ; (marin pêcheur) ; homme peu dégourdi ; terme de mépris général (à caractère social ou culturel généralement)
    • fréquence : 032
    • id : 2861

cul-terreux & cul terreux n.

Définition

Paysan, cultivateur, agriculteur, maraîcher, provincial, rustre (péj.) ; (marin pêcheur) ; homme peu dégourdi ; terme de mépris général (à caractère social ou culturel généralement)

ALL : Landbewohner
fréquence : 032
registre moderne : 6

synonyme : paysan, fermier

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1823.

1887 1894 1900 1901 1901 1907 1915 1915 1915 1915 1915 1916 1917 1920 1950 1951 1952 1956 1958 1958 1965 1965 1966 1969 1974 1979 1981 1982 1997 1998 2003 2007

Citations (aide)

  • 1969 Il était plein de complexes. Il ne comprenait rien à l'argot. Il se considérait comme un cul-terreux et les manières désinvoltes de ses collègues l'écrasaient source : 1969. Les flics
  • 1950 Ç'avait l'air d'un brave bougre d'homme entre deux âges, aussi cul-terreux que ses ouailles, un peu plus rigolard peut-être source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1966 aujourd'hui je n'ai fait que deux michetons, des culs-terreux qui comptent leurs sous source : 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945)
  • 1915 C't un Normand, un croquant, un cul terreux ; ça possède que d'la bouse de vache, du fumier d'poule et des crottes ed'lapin, et ça voudrait la place d'un journalisse et d'un machinisse ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard

<4 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

CUL-TERREUX, subst. masc. Fam. et péj. Paysan, habitant de la campagne. Synon. péquenot. Ils ne sont pas si bêtes que ça, les culs-terreux (Zola, Terre,1887, p. 373): Les paysans ont eu l'amour de la terre, qu'ils servirent captifs avec le même soin dévotieux qu'ils avaient fait hommes libres. Certains d'entre nous riaient de pitié quand ils surprenaient d'aventure quelques « culs-terreux » à parler entre eux de leurs travaux, qui disaient mes bœufs, mes vaches, mes betteraves, ma charrue, tous possessifs ridicules au jugement de qui ne connaît pas les champs... Ambrière, Les Grandes vacances, 1946, p. 193. En appos. avec valeur d'adj. L'accent plutôt cul-terreux que faubourien, traînard et bredouillard (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, Mes hôp., 1891, p. 345). − Personne inculte, rustre. La vertu militaire, qu'est-ce que c'est? Du manque d'imagination. Les gens courageux là-bas c'étaient des cul-terreux, de vraies brutes (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 128). Étymol. et Hist. 1823 cul-tarru, cul-terreux « riche héritière bien pourvue en terres » (Mémoires Antiq. Fr., V, 299) ; 1866 « paysan, rustre » (Lar. 19e). (tlfi:cul-terreux) /

  • 1823, cul-tarru, cul-terreux (riche héritière bien pourvue en terres, Mémoires Antiq. Fr., V, 299) ; 1866, paysan, rustre, (Lar. 19e) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.