languefrancaise.net

y rester (définition)

y rester
Mourir, être tué, être anéanti

y rester #locution

Mourir, être tué, être anéanti

↓ fréquence : 032 | registre ancien : 4 | registre moderne : 4

  • 1914 –Mettez… encore… que j'embrasse bien les petits… sans oublier ma bourgeoise… –Allons, vous n'allez pas vous remettre à gémir parce qu'on doit vous opérer demain. –C'est à eux que je pense !… Si j'allais y rester, voyez-vous… ah ! misère !… –Y rester ?… Quand c'est M. Pallier qui va vous opérer !… source : 1914. Le “pilon”, dans Racaille et parias
  • 1966 Nous savions que les tanks avaient été mis en pièces, mais ce n'est que deux mois plus tard que j'appris que Gramme y était resté source : 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945)
  • 1916 Nous y resterons presque tous, si nous y allons. Eh bien ! Est-ce que nous n'irons pas, si l'ordre nous en est donné ? source : 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914)
  • 1949 Il paraît que la compagnie y a laissé des plumes en Alsace, et en Allemagne, après. –Oui, pas mal de mecs y sont restés source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
  • 1963 Et si on doit tous y rester, eh bien, vive la mort ! source : 1963. La 317e section
  • 1958 Parfois, à cause des éboulis, il n'y avait pas la place pour passer et il fallait lancer le camion à toute allure sur les quartiers de granit. Corbois pensait à ses pneus et disait : « Nom de Dieu, ce qu'il faut pas faire ! Si on y reste pas… » source : 1958. Rage blanche

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1900 1904 1914 1914 1915 1915 1916 1917 1917 1917 1918 1918 1921 1927 1931 1932 1947 1949 1950 1958 1960 1963 1965 1965 1966 1976 1977 1982 1990 1999 1999 2002

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments