languefrancaise.net

feu (définition)

feu
Arme à feu de poing, pistolet, revolver

  • 1925 Il en a de la veine, ton gigolo à la manque, que j'ai pas eu mon feu en poche, rapport aux rondes : j'en ai fusillé pour moins que ça, à Belleville ! source : 1925. La bonne vie
  • 1969 Ils s'apprêtent à « l'alpaguer », mais le truand qui les a « reniflés », et qui a toujours la main sur son « feu », tire sur les policiers source : 1969. Les flics
  • 1935 Il prend son « feu » et tire… Un corps s'abat… source : 1935. Fortes têtes à pompon rouge
  • 1968 j'avais en réserve – soi-disant – des feux bien astiqués que j'avais remontés de Caracas source : 1968. Le terminus des prétentieux
  • 1984 en plus il avait un feu et il savait s'en servir. source : 1984. Boulevard des allongés
  • 1949 ç'aurait été celle-là que j'aurais tenue au bout de mon feu, je n'aurais pas regardé la prudence. Je l'aurais liquidée sans hésiter source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
  • 1965 Je ne lui ai pas laissé le temps d'une réflexion désobligeante à mon égard. Je lui ai braqué un feu sous le pif, en le camouflant dans les revers de ma veste. source : 1965. Le Tigre entre en piste

<7 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1899. Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1925 1925 1929 1935 1935 1942 1945 1945 1946 1947 1948 1949 1951 1952 1953 1953 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1956 1957 1960 1965 1965 1967 1967 1968 1968 1969 1972 1975 1981 1982 1982 1983 1984 1998

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments