vieille branche

vieille branche (tableau rapide)
vieille branche Ami, camarade, vieil ami, ancien ami : terme affectueux, amical, familier, moqueur ; appellatif familier
synonyme terme de familiarité amical (mon ami), ami, camarade
date 1877
fréquence 29

vieille branche

& ma vieille branche ; branche

n.f.

Définition

Ami, camarade, vieil ami, ancien ami : terme affectueux, amical, familier, moqueur ; appellatif familier ANG : an old friend, old mate

registre ancien : 6 registre moderne : 5

Synonyme : terme de familiarité amical (mon ami), ami, camarade

Citations
1953 –Salut vieille branche. […] –Qu'est-ce que tu fous là ? source : 1953. Misère du matin
1927 Ce qu'il te faudrait, ma vieille branche, c'est respirer l'air pur source : 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1884 D'où viens-tu vieille branche ? source : 1884. Autour du Chat noir
1889 –Dis donc ! vieux ! Comben d'temps qu'j'ai encore à tirer ? […] –Une heure encore, ma vieille branche ! source : 1889. Le soldat Chapuzot
1880 Sept au dessous de zéro ! disait l'un. Encore un mois de pause, ma vieille branche ! source : 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien
1915 –Bonjour, c'vieux A… ! On se r'trouve, ma vieille branche ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1985 t'es pas très sûr mais tu te demandes si ça serait pas cette vieille branche de capitaine Nemo qui rapplique… source : 1985. Manila Black
1911 Chaque fois qu'il radine auprès de mézigue, il m'envoie le même boniment : « Eh bien ! ça boulotte aujourd'hui, ma vieille branche ?… » source : 1911. Le journal à Nénesse
1911 –Dis donc, tu vas user toutes les plumes de l'oustot, si tu continues à maquille le mince comme ça !… Qu'est-ce que tu peux bien avoir à raconter ?… Voilà déjà seize jours, ma vieille branche, que tu dépenses de l'encre… source : 1911. Le journal à Nénesse

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BRANCHE, subst. fém. [Interj., fam., adressée à un ami] Ma vieille branche. Mon vieux camarade, mon vieil ami. Coupeau surtout, soulagé, rajeuni, qui appelait les autres « ma vieille branche! » (ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 624). Rem. 1. Attesté dans Nouv. Lar. ill. et dans la plupart des dict. gén. du XXe s. 2. Emploi plus souvent rattaché au sens de branche (généalogique). On pourrait penser aussi à la branche servant de soutien ou de maintien. « Ma vieille branche » ami, sur qui, on peut compter, se reposer. (tlfi:branche) /

Emploi plus souvent rattaché au sens de branche (généalogique). On pourrait penser aussi à la branche servant de soutien ou de maintien. «Ma vieille branche» ami, sur qui, on peut compter, se reposer. (TLFi) / Penser à la branche de soutien et relier avec pote, poteau ? (gb) /

  • 1877 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).