¶ boire du lait

boire du lait & boire du petit lait ; boire son lait ; comme du petit lait ; boire qqchose comme du petit-lait locution

Définition

Être heureux, content, satisfait, se réjouir, apprécier qqchose, trouver qqchose agréable (paroles, flatterie, compliments, etc.) ; être applaudi, félicité, être flatté, être heureux d'un succès remporté ; apprécier, s'amuser, jouir d'une situation

fréquence : 026
registre ancien : 6 registre moderne : 6

synonyme : aimer, apprécier, être amoureux, applaudir, être applaudi, heureux, gai, joyeux, content, satisfait, bon, agréable usage : Argot du spectacle (théâtre, comédie, chant)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1853.

1894 1896 1900 1901 1910 1911 1911 1912 1914 1917 1917 1926 1935 1947 1949 1950 1952 1964 1971 1980 1981 1985 1990 2002 2002 2004

Citations

  • 1950 Faut faire la corvée de chiottes en gants blancs, avec son col à manger de la tarte, en ayant l'air de boire du petit lait et les babouines en coeur source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1949 Le coup de l'amoureuse timide l'avait retourné. Le pauvre homme ! Il buvait du lait tandis que je murmurais l'aveu de mon admiration secrète source : 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche
  • 1917 le sergent Pistor avait cette expression béate, qui fait dire aux bonnes gens : « il boit du lait… », et qui est le signe extérieur d'un amour-propre agréablement chatouillé source : 1917. Les vitriers à Bezonvaux
  • 1964 Ce que je lis au-dessous me donne l'impression de boire du petit lait [énumération d'éléments rassurants] source : 1964. Folle à lier
  • 1971 Il m'a fait découvrir ce que c'était que « vivre en chrétien » et c'est vrai que je buvais ça comme du petit-lait. source : 1971. Histoire de Michèle
  • 2004 Pour le sous-quartier Nord, nous buvons du petit lait, la population est « pourrie », mais des contacts sont « possibles » quand la victoire ne fera plus de « doute ». source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
  • 2002 Le pacha du bord, le commandant Laborde, et le chef d'état-major […] pouvaient boire du petit lait : il ne manquait pas une fleur au fusil lance-hyperboles source : 2002. Canard enchaîné
  • 1911 Et puis ç'a été l'atelier, les samedis avec de la thune… Un flemmard et mezigue ça ne faisait pas deux frangins… La vie devenait choquotte… Tu étais contente, tu buvais du lait… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 que ma carne resterait seule à pourrir dans la bouscaille pendant que mon âme, ah ! mes agneaux ! débouclerait du côté des anges, loin du frisbi de la tique, dans le calorife des étoiles, avec des miousiques… Tu peux dire que je buvais du lait ! source : 1911. Le journal à Nénesse

<9 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Boire du lait (fam.). Voir ou entendre quelque chose avec un plaisir extrême. b) 1579 avaler doux comme lait « recevoir avidemment des louanges » (Larivey, Esprits, V, I); 1853 boire du lait « id. » (Labiche, Chasse corb., III, 7, p. 335); 1948 boire du petit lait « id. » (A. Bonnerot d'apr. FEW t. 5, p. 112a). (tlfi:lait) /

  • 1579 (avaler doux comme lait) ; 1853 (boire du lait) ; 1948 (boire du petit lait) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.