Définition de : coquer

coquer & quoquer ; en coquer ; (quocler) v.tr.

Définition

■ Dénoncer, trahir ; ■ prendre, saisir ; ■ tromper ; ■ vendre, donner ; (trahi ; trompé)

ALL : geben, denunzieren / ANG : to inform against / IT : denunziare
fréquence : 027
registre ancien : 10 registre moderne : 10

synonyme : dénoncer, trahir famille : coquer (donner) usage : Argot des voyous

Chronologie

1828 1829 1830 1836 1846 1846 1846 1847 1848 1849 1859 1867 1871 1877 1885 1894 1900 1901 1901 1901 1907 1917 1930 1981 2012 xxxx xxxx

Citations

  • 1867 On m'a coqué au pieu à la sorgue (Saisi la nuit dans le lit) ; je m'étais donné sous faussante (Sous un faux nom), mais ce coquin de Lange et ce gueux d'Hutinet (Lange et Hutinet, ex-réclusionnaires et galériens, indicateurs dans la police de sûreté) m'ont reconnoblé devant le quart-d'oeil (Reconnu devant le commissaire de police). source : 1867. Les Malfaiteurs
  • 1829 Je connais le tapissier : c'est un vieux fourgat ; il me coquera des frusques source : 1829. Mémoires d'un forban philosophe
  • 1828 t'as beau en coquer tu rabattras au pré source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
  • 1828 si l'on ne t'avait pas coqué, je ne viendrais pas interrompre ton sommeil source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Vient de coquillard (coquille (qui s'ouvre et se referme)) . (AYN)
  • Vieux verbe toujours en usage (au sens de dénoncer). (Armand2012)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.