coco

coco (tableau rapide)
coco ■ Nom d'amitié, nom de caresse, expression de familiarité, mot d'amitié à l'adresse d'un enfant, d'une femme ; ■ quand on se parle à soi, pour s'encourager ; formule d'entrain ; ■ appellatif fam. et de défi, ou méprisant
synonyme terme de familiarité : chéri
fréquence 27

coco

& mon coco ; vieux coco ; petit Coco ; mon petit Coco ; mon pauvre coco ; mon pauvre Coco

n.m.

Définition

■ Nom d'amitié, nom de caresse, expression de familiarité, mot d'amitié à l'adresse d'un enfant, d'une femme ; ■ quand on se parle à soi, pour s'encourager ; formule d'entrain ; ■ appellatif fam. et de défi, ou méprisant ALL : (Kosenamen)

registre moderne : 5

Synonyme : terme de familiarité : chéri

Citations
1823 Buvons à l'amitié. / Que tout' rancun' s'épanche, / Désormais, mon coco, / J'tiens à toi comm' ce manche / T'nait jadis à c'gigot. source : 1823. Voyage à Sainte-Pélagie
1897 Bibi, fort empressé, arrache des mains frêles d'Arthénice, un panier tressé plein de fruits. ARTHÉNICE. –Monsieur ?… BIBI, saisissant la poignée. –Lâche tout, mon coco ! source : 1897. Hors les lois
1977 Elle pissait au plafond avec sa chatte. Je sais pas comment elle l'attrapait, chiou ! Elle avait fait un pari qu'elle pissait plus haut que nous, avec le jet. Eh bien ! tiens mon coco, elle a pissé plus haut que nous ! source : 1977. Une vie de cheval
1942 Eh bien ! vieux coco, on a l'air bien gai, fit une voix grasse source : 1942. L'ombre du grand mur
1949 Bonjour, mon petit Coco source : 1949. Préface, dans Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche
1964 Encore une crêpe les cocos ? source : 1964. Les rues de Levallois
1978 Un type de 30-35 ans, petites lunettes, le type parfait du micheton. Le type mal baisé, mal baisant, seul, triste, qui m'accoste. Je me dis : mon coco, faut te jeter à l'eau. C'est un client éventuel. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
2011 Crois-moi, je l'ai maté ! Je lui ai dit : « Toi, mon coco, si tu crois que tu peux nous réveiller en toute impunité à six heures le matin, si tu crois pouvoir user de ton droit de cuissage quand bon te semble, tu as au-devant de grandes déconvenues ! » source : 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche)
1911 Ce n'étaient pas des giries à la flan comme chez vouzailles, dans le beau monde, des : « Ma petite Loutte en sucre… », « mon coco », « mon trognon » source : 1911. Le journal à Nénesse
1911 Tu oublies que le milord à Marianne, c'est un vieux copain à moi… On a fait la bombe, on est parti en liche, ensemble […] Je suis plutôt pistonné au vernis, comme tu vois… On a des relations dans le dessus du panier, mon coco… source : 1911. Le journal à Nénesse
1976 Pas d'entourloupettes mon coco. T'es jeune ! Tu as, vu l'obscurité, à peine aperçu mon visage. Alors si tu me joues un tour de cochon je te fais exploser la tête. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
1912 Ne te fais pas de mousse, mon coco chéri source : 1912. Les Pieds Nickelés ministres, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).