languefrancaise.net

définition : casser

casser
■ Ouvrir avec effraction (briser la porte), cambrioler, voler par effraction, faire un cambriolage, commettre un vol ; ■ commettre un casse (bijouterie, banque, Prisunic, épicerie, etc.) ; □ subir un cambriolage, un casse

casser & □ casser une bijouterie, une banque, un Prisunic, une épicerie ; □ se faire casser #verbe intr., verbe tr.

■ Ouvrir avec effraction (briser la porte), cambrioler, voler par effraction, faire un cambriolage, commettre un vol ; ■ commettre un casse (bijouterie, banque, Prisunic, épicerie, etc.) ; □ subir un cambriolage, un casse

↓ fréquence : 033 | registre ancien : 9 | registre moderne : 9

Citations
  • 1875 Ceux-là n'enlèvent pas la montre des passants et ne cassent pas les boutiques fermées source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
  • 1969 Casser une bijouterie allemande, ce n'est pas de la tarte source : 1969. Au décarpillage
  • 1985 il paraît que notre équipe va « casser » cette nuit. Alors, on attend minuit pour se mettre en planque source : 1985. Un flic de l'intérieur
  • 1969 Nous ne pouvons espérer arrêter les cambrioleurs qu'en flagrant délit, vous le savez. Vous devez donc être là quand ils casseront source : 1969. Les flics
  • 1952 On n'a rien touché, fit-il à voix basse. Les mecs qui ont fait ce boulot n'étaient pas venus pour casser le vieux source : 1952. Rencontre dans la nuit
  • 1986 Il se piquait, il prenait des médicaments du tableau B. Je crois qu'il a dû « casser » quelques pharmacies. source : 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris
  • 1999 Avec deux autres copains un peu plus jeunes, ils venaient de casser une villa située dans une petite ville du bord de Saône source : 1999. Deux frères - flic et truand, deuxième partie (Bruno) (le flic)
  • 2006 Les manouches ont cassé [avec voiture-bélier] la bijouterie. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 1990 Il semblerait que les types vont casser cette nuit et que vous seriez au courant. source : 1990. L'étage des morts
  • 1990 Jamais nous ne pourrons arrêter [le vol à la tire]. Mais nous ne ferons pas autre chose, nous ne casserons jamais de voiture. source : 1990. Pickpockets ! Vingt ans de flagrant délit : un flic parle
  • 1974 Ils cassent, c'est tout. Plus de prime à l'imagination, à la petite vie peinarde, à la civilisation, quoi ! Non ! Un coup de braquage, la violence, des menaces à des gonzes à la mie de pain, avec des calibres pour gosses, et embarquez ! source : 1974. Le roman d'un turfiste
  • 1953 là où il est le plus fort, c'est pour casser une porte. Vous penserez ce que vous voulez, mais c'est drôlement chouette de monter casser avec un gars qui connaît son boulot. source : 1953. De la boue et des roses
  • 1976 en racontant des craques à sa mère. Soi-disant qu'il avait trouvé du boulot… Tu parles ! Casser les magases. Oui ! source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
  • 1976 Comme il s'emmerdait l'après-midi […] il cassait de jour. Seul avec ses deux pinces-monseigneur. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
  • 1976 Que veux-tu ? Il y a six piges que je connaissais cette affaire. Ce con s'est peut-être fait casser depuis ce temps-là ! Et à présent il préfère mettre les diams à la banque. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
  • 1912 Le cambrio solitaire préfère opérer « en douce » que violemment : « Casser (briser les portes), c'est tomber (se faire prendre) », disent-ils. source : 1912. Les plaies sociales. La Pègre
  • 1966 Y a les voyous et les apprentis gangsters. Les bandes c'étaient des voyous. Ceux qui « cassaient » y restaient pas. source : 1968. Les barjots
  • 1979 Ils ruminaient que des types ainsi lâchés dans la nature avec dix sacs, au deuxième jour, ils allaient casser une bijouterie. Braquer un pompiste. Ou arracher un sac à main, selon leur envergure… source : 1979. Le désert de l'Iguane
  • 1989 sa valoche il l'a tirée dans une cave qu'il a cassée source : 1989. Képas
  • 1987 On casse un Prisunic, un club de jeux, un restaurant source : 1987. Néons
  • 1983 on faisait une fête le mercredi et le mardi, on allait casser une petite épicerie par exemple. Mais on piquait même pas la caisse, y'avait rien dedans et puis on était incapable de l'ouvrir de toute façon. [entretien Henri, 1978] source : 1983. Les loubards
  • 1998 Les bijoux n'y étaient pas, non. Mais il y avait sa trousse de crocheteur, parce que « pêcher », n'est pas toujours possible, il faut aussi savoir « casser ». source : 1998. Le cercle noir

<22 citation(s)>

Chronologie et sources

pour rappel : ◊ absolument, 1901 (ESN-Fresnes)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1875 1901 1912 1947 1952 1953 1955 1963 1966 1969 1969 1969 1974 1976 1977 1979 1981 1983 1985 1985 1986 1987 1989 1990 1990 1997 1998 1999 2003 2006 2012 2013 xxxx

Compléments