vieille branche

date : 1877 registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 29

vieille branche

& ma vieille branche ; branche

n.f.

Ami, camarade, vieil ami, ancien ami : terme affectueux, amical, familier, moqueur ; appellatif familier ANG : an old friend, old mate

Synonyme : terme de familiarité amical (mon ami), ami, camarade

1927 Ce qu'il te faudrait, ma vieille branche, c'est respirer l'air pur 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1884 D'où viens-tu vieille branche ? 1884. Autour du Chat noir 1889 –Dis donc ! vieux ! Comben d'temps qu'j'ai encore à tirer ? […] –Une heure encore, ma vieille branche ! 1889. Le soldat Chapuzot 1880 Sept au dessous de zéro ! disait l'un. Encore un mois de pause, ma vieille branche ! 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien 1915 –Bonjour, c'vieux A… ! On se r'trouve, ma vieille branche ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1985 t'es pas très sûr mais tu te demandes si ça serait pas cette vieille branche de capitaine Nemo qui rapplique… 1985. Manila Black 1911 Chaque fois qu'il radine auprès de mézigue, il m'envoie le même boniment : « Eh bien ! ça boulotte aujourd'hui, ma vieille branche ?… » 1911. Le journal à Nénesse 1911 –Dis donc, tu vas user toutes les plumes de l'oustot, si tu continues à maquille le mince comme ça !… Qu'est-ce que tu peux bien avoir à raconter ?… Voilà déjà seize jours, ma vieille branche, que tu dépenses de l'encre… 1911. Le journal à Nénesse <8 citation(s)>

Objets de la recherche : Syntagme défini BRANCHE, subst. fém.


[Interj., fam., adressée à un ami] Ma vieille branche. Mon vieux camarade, mon vieil ami. Coupeau surtout, soulagé, rajeuni, qui appelait les autres « ma vieille branche! » (ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 624). Rem. 1. Attesté dans Nouv. Lar. ill. et dans la plupart des dict. gén. du XXe s. 2. Emploi plus souvent rattaché au sens de branche (généalogique). On pourrait penser aussi à la branche servant de soutien ou de maintien. « Ma vieille branche » ami, sur qui, on peut compter, se reposer.

Emploi plus souvent rattaché au sens de branche (généalogique). On pourrait penser aussi à la branche servant de soutien ou de maintien. «Ma vieille branche» ami, sur qui, on peut compter, se reposer. (TLFi) / Penser à la branche de soutien et relier avec pote, poteau ? (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 668