bleusaille

bleusaille (tableau rapide)
bleusaille ■ Soldat de la plus jeune classe ; recrue nouvellement incorporée ; jeune soldat inexpérimenté, jeune soldat (souvent péj., ou amical ; parfois en appellatif) ; ■ collectivement : ensemble de jeunes soldats ; recrue (avec idée de poltronnerie, d'inexpérience) ; ■ recrue, stagiaire (administration pénitentiaire)
synonyme soldat, fantassin, recrue, débutant, inexpérimenté
date 1865
fréquence 25

bleusaille

& bleuzaille ; être un bleusaille ; être bleusaille

n.m., n.f.

Définition

■ Soldat de la plus jeune classe ; recrue nouvellement incorporée ; jeune soldat inexpérimenté, jeune soldat (souvent péj., ou amical ; parfois en appellatif) ; ■ collectivement : ensemble de jeunes soldats ; recrue (avec idée de poltronnerie, d'inexpérience) ; ■ recrue, stagiaire (administration pénitentiaire) ALL : junger Soldat, Rekrut

registre ancien : 7

Synonyme : soldat, fantassin, recrue, débutant, inexpérimenté Morphologie : -aille Usage : militaire, guerre

Citations
1965 J'étais bleusaille, j'y suis parti, dans la Ruhr. On était mal vus, mais Poincaré s'en foutait. source : 1965. La débâcle
1949 L'Arcille ! L'Arcille ! saloperie fiote ! Amène-le voir ton poison ! Bleusaille passe-lui tes sous à l'homme ! source : 1949. Casse-pipe
1943 Comment ? tu te plains bleuzaille, rugit le sergent Loustot, le visage écarlate source : 1943. Ceux de l'infanterie -1939-1940
1921 Tous les jeunes ont parlé ensemble, et Muller a souri. « Du diable ! s'écrie-t-il. Cette bleusaille me ferait marcher ! Très peu pour le laïus, mes petits. […] » source : 1921. La boue
1917 Tout de même, le téléphone et le sans fil, c'est rudement bien inventé. –Oui, bleusaille, lui répond son cabot, mais le soixante-quinze et les poilus de chez nous, c'est encore mieux inventé source : 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915
1915 –Mais… nous sommes inaptes ! dit celui-ci, grinçant des dents. –Inaptes ! Ah ! t'es encore une « bleusaille » ; pisqu'ils d'mandent des bon'hommes, c'est qu'ils s'ront pas regardants. Quand y a pus d'grives, on prend des merles. source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1953 En attendant, va-t-on enfin manger ? Y en a qu'pour lui, ce bleusaille source : 1953. Allons z'enfants
2004 Ce n'était pas aussi ridicule que les fameux sticks avec lesquels les officiers de cavalerie du Lido adoraient se battre les bottes au temps de ma « bleusaille ». source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
2004 La porte Nord franchie, gardée religieusement par une bleusaille source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
2004 de nombreux sous-officiers appelés d'humble condition qui avaient obtenu leur bâton de maréchal avec le grade de margis […] ils avaient conservé la sale habitude de tourmenter la bleusaille. Des petits chefs quoi source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
1918 venait également embrasser son rejeton – une « bleusaille » – source : 1918. Loin de la rifflette
1965 On était refaits comme des bleusailles qui ne connaissent pas encore le règlement de la caserne. source : 1965. Le Tigre entre en piste
2011 À l'abord des fenêtres, une bordée d'injures nous tombe dessus : « Enculés ! Salauds ! Pédés ! » « Alors, la bleusaille, on va vous former ! » source : 2011. Dans la peau d'un maton

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

18e inf. 14 (Esnault1919)

  • De bleu (GR2)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).