prendre pour son rhume

prendre pour son rhume (tableau rapide)
prendre pour son rhume Être frappé, recevoir des coups ; être réprimandé, grondé, recevoir des reproches ; quelle sévère réprimande ; avoir un malheur, souffrir d'un événement fâcheux, d'une fatigue, etc., subir un châtiment, une remontrance ; subir qqchose (général)
synonyme subir (temps, coups, etc.), réprimande, réprimander, gronder, frappé, battu (être)
fréquence 32

prendre pour son rhume

& en prendre pour son rhume ; ce qu'il a pris pour son rhume ! ; prendre qqchose pour son rhume ; prendre pour son emphysème ; prendre pour son influenza ; servir qqchose pour son rhume

locution

Définition

Être frappé, recevoir des coups ; être réprimandé, grondé, recevoir des reproches ; quelle sévère réprimande ; avoir un malheur, souffrir d'un événement fâcheux, d'une fatigue, etc., subir un châtiment, une remontrance ; subir qqchose (général) ALL : getadelt werden / ANG : what a severe reprimand ! ; to get hauled over the coals

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Synonyme : subir (temps, coups, etc.), réprimande, réprimander, gronder, frappé, battu (être) Famille : prendre pour son (rhume, grade)

3432.jpg: 429x650, 96k (12 août 2011 à 01h31)

Citations
1927 Il me semble […] que la police prend quelque chose pour son influenza et que les grévistes sont les plus forts source : 1927. China-Town, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1956 Et prenez quelque chose pour votre rhume. –C'est déjà fait, ricanai-je, en songeant à ma dérouillée source : 1956. M'as-tu vu en cadavre ?
1909 Va-t'en consulter un casuiste et je t'assure que tu ne manqueras pas de prendre quelque chose pour ton rhume ! source : 1909. Les dernières vierges - Roman contemporain
1907 J'ai encore attrapé une heure de retard, ce matin ! Qu'est-ce que je vais prendre pour mon rhume, samedi ! source : 1907. L'amour s'amuse - Roman
1917 Ah ! conclut-il, qu'est-ce qu'ils ont pris pour leur rhume, les boches, mais aussi qu'est-ce qu'ils nous ont envoyé comme gros noirs ! Ah ! c'te musique, j'en ai assez, bon sang ! source : 1917. Les chars d'assaut à Juvincourt
1899 vous prendriez, j'ose le prétendre, quelque chose pour votre rhume source : 1899. Le gendarme est sans pitié, dans Théâtre II
1928 Un homme passe qui traîne une carriole, en jurant entre ses dents : « La vache !… Qu'est-ce qui prendrait pour son rhume si j'y entrais dans le citron !… » source : 1928. La racaille
1911 Rompez, que je vous dis… Autrement, qu'est-ce que tu vas prendre pour ton rhume ! source : 1911. Le journal à Nénesse
1903 Arrivée chez le juge, on m'a confrontée avec Adolphe… Ah ! si le « cipal » avait pas été là, ce qu'il aurait pris pour son rhume, le cochon. source : 1903. Les enracinées
1903 Faudrait pas me tracasser en ce moment, je t'en réponds, car si la surveillante s'avisait de me faire une observation, je lui servirais quelque chose pour son rhume. source : 1903. Les enracinées

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).