loupiot

loupiot (tableau rapide)
loupiot ■ Petit enfant, bébé, enfant ; ■ nom affectif pour homme faible, jeune enfant, jeune garçon, petit soldat ; □ appellatif amical, amoureux ; □ avoir un enfant ; □ se faire faire un enfant
synonyme enfant, jeune
fréquence 32

loupiot

& loupiau ; loupiote (fém.) ; □ mon loupiot ; □ avoir un loupiot ; □ se faire coller un loupiot

n.

■ Petit enfant, bébé, enfant ; ■ nom affectif pour homme faible, jeune enfant, jeune garçon, petit soldat ; □ appellatif amical, amoureux ; □ avoir un enfant ; □ se faire faire un enfant ALL : Kinder / ANG : a child

registre moderne : 5

Morphologie : –iot, –iotte

1935 Mais puisque t'as la bosse de la maternité, fais-toi z'en coller un, de loupiot. source : 1935. Viande à brûler
1897 Ça te chagrine tant que ça d'avoir un loupiot ? source : 1897. Le loupiot, tableau de moeurs populaires en deux scènes
1930 Avec un tas de mauvais loupiots dans les coins on allait jouer au père et la mère source : 1930. Comme un moineau
1915 C'est un plaisir d'avoir des recrues comme ça… Il comprend tout, ce loupiot. Pas besoin de lui répéter deux fois la même chose… source : 1915. Les poilus de la 9e
1915 V'là un gosse qu'a du cran, dit-il. J'l'avais déjà aperçu, avant mon départ, mais j'pensais pas qu'y s'rait si poilu qu'ça. Paraît qu'y s'est distingué et qu'on va lui donner la médaille militaire. Pas vrai, le loupiot ? source : 1915. Les poilus de la 9e

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

LOUPIOT, -OTE, subst. Pop. Enfant. La fillette (...) met ses bas à un gosse sans chemise, (...) le loupiot dont la peau est aussi mince que celle du lait (CLAUDEL, Ville, 1893, II, p. 347). Not' petit loupiot, le dernier, qui a cinq ans, nous a bien distraits (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 287). Il laisserait encore son loupiot apprendre à fond l'agriculture!... Il pesait de l'or ce petit gniard-là... On voulait pas du tout le perdre! Et le môme il était bien heureux de rester avec nous (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 607). Prononc.: [lupjo], [-]. Étymol. et Hist. 1875 «jeunot, adolescent» (Chans. d'apr. ESN.); 1878 loupiau «nourrisson» (L. RIGAUD, Dict. jargon paris.). Soit var. de loupiat* «paresseux» (FEW t. 5, p. 420b), soit plutôt dér. de loup*, terme d'affection (BL.-W.1-5) à l'aide du suff. -iau (var. de -eau*) altéré en -iot (NYROP t. 3, § 423, 3o). Fréq. abs. littér.: 10. Bbg. CHAUTARD (É.). Vie étrange arg. Paris, 1931, p. 112. DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 296. SAIN. Sources t. 3 1972 [1930], p. 301. (tlfi:loupiot) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).