flanelle

flanelle (tableau rapide)
flanelle ■ (prost.) Dans un bordel, client qui ne prend pas de fille (et rapporte peu d'argent à l'établissement) ; aller dans bordel sans prendre de femme, rester des heures devant la même consommation ; aller dans un établissement et ne pas consommer, ne pas acheter ni agir ; ■ par ext. échouer, ne rien trouver (voleur)
synonyme client, échec, insuccès, échouer, manquer
date 1835
fréquence 24

flanelle

& faire flanelle ; faire de la flanelle

n.f., locution

Définition

■ (prost.) Dans un bordel, client qui ne prend pas de fille (et rapporte peu d'argent à l'établissement) ; aller dans bordel sans prendre de femme, rester des heures devant la même consommation ; aller dans un établissement et ne pas consommer, ne pas acheter ni agir ; ■ par ext. échouer, ne rien trouver (voleur) ALL : (Lokal schinden), Mädchenjäger

registre ancien : 6

Synonyme : client, échec, insuccès, échouer, manquer Usage : prostitution

Citations
1875 Allons, dépêchons, dépêchons, il ne faut pas perdre une flanelle, les affaires ne vont déjà pas si bien. source : 1875. À la Feuille de rose, Maison turque
1932 Le temps de faire une piqûre et je redescends auprès du type d'en bas. C'était bien fini. Omanon venait de partir. Il avait touché les vingt francs. Flanelle. Je ne veux plus lâcher ma place de là-haut. Je remonte dare-dare. source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
1925 Peu soucieuses de perdre leur temps aux côtés d'indubitables « flanelles », les dames étaient groupées dans l'arrière-salle, les unes s'occupant à de petits travaux de couture, d'autres jouant une partie de belotte, essayant une nouvelle réussite source : 1925. La bonne vie
1946 On croirait, à voir les gens qui « font flanelle » comme on dit, devant les guéridons source : 1946. Le parisien de Paris
1891 quand un client vient faire flanelle, c'est-à-dire consommer, sans arrêter son choix sur une de ces dames, le garçon le prie de sortir, s'il fait le récalcitrant, dame ! gare la sauce, il sera sans façon jeté dehors source : 1891?. Paris-Impur
1937 si la patronne ne considère pas évidemment d'un oeil sympathique ces « flanelles », jamais elle ne leur fait la moindre réflexion. source : 1937. Enquête sur la prostitution
1927 Avec le ciné [érotique, dans bordel], plus de flanelles dans la maison ! source : 1927. Maisons de société - Choses vues
1888 Avec ça que les femmes criant « Flanelle ! Flanelle ! Y n'ont pas le sou ; sortez-les ! » jetaient de l'huile sur le feu source : 1888. Le train de 8 h. 47
1911 J'suis pas chez moi avec mon loulou chéri ; j'suis en maison, à côté d'un client qui fait flanelle… source : 1911. Le journal à Nénesse

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

2. Argotique a) Homme manquant d'énergie : 3. ... Comparé à madame Évangélista, le papa Gobseck est une flanelle, un velours, une potion calmante, une meringue à la vanille... Balzac, Contrat mar.,1835, p. 341. b) ,,Client qui va dans une maison de prostitution uniquement pour boire et plaisanter`` (Lacassagne, Arg. « milieu », 1928, p. 92). − Expr. Faire flanelle. S'abstenir dans une maison close; se borner à converser avec une femme galante (d'apr. Sandry-Carr. 1963). (tlfi:flanelle) /

  • 1835, homme sans vigueur, Balzac (TLFi) / faire flanelle : 1867 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).