languefrancaise.net

définition : à la noix (depuis 1839)

à la noix
■ (hist.) À propos de galant, d'amoureux éconduit ; ■ dépréciatif général, terme de mépris, visant la qualité : de mauvaise qualité, mauvais, médiocre, nul, faux, faible

à la noix & galant à la noix, amoureux à la noix (1839) #locution

■ (hist.) À propos de galant, d'amoureux éconduit ; ■ dépréciatif général, terme de mépris, visant la qualité : de mauvaise qualité, mauvais, médiocre, nul, faux, faible

↓ fréquence : 046 | registre ancien : 7 | registre moderne : 6

Citations

<10 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1839 C'est la date à battre.
pour rappel : 1839, Le Siècle (Roland de L.) / 1844, Le corsaire de Desnoyer (Enckell) / 1901 à la noix « sans valeur » (Bruant) (TLFi) /
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1839 1911 1917 1917 1918 1918 1918 1920 1921 1922 1925 1925 1927 1927 1927 1927 1927 1933 1938 1942 1944 1946 1947 1951 1953 1953 1954 1954 1954 1955 1955 1956 1956 1957 1957 1961 1968 1976 1977 1981 1982 1988 1989 1990 1995 1995 2008

Discussion

Bonjour,

Merci Pierre Enckell ! Je trouve cette expression dans la pièce Le corsaire de Desnoyer (1844), colonne droite. « BENJAMIN. Eh bien, monsieur, le dessert à Manon était composé d'un énorme sac de noix. DUBREUIL. Pauvre garçon… BENJAMIN. On s'est jeté dessus, on les a dévorées en buvant à ma santé, en m'appelant le galant à la noix, ce qui est, dans le dépar- tement du Nord, la plus mortelle injure qu'on puisse faire à un amoureux, et Manon, la perfide Manon… (La porte du fond s'ouvre, entre Manon qui mange des noix.) Ah ! la voilà ! Qu'est-ce qu'elle vient faire ici? »
Mais : P. Enckell n’a sans doute pas eu accès au texte antérieur que voici, paru dans le journal Le Siècle le 25/08/1839, et qui donne un sens un peu particulier à cette expression. Double clic au bas de la colonne 2. « Maitre, dit celui-ci en attachant sur Vincent un regard soupçonneux, je croyais pourtant que vous aviez fait la cour à sa fille, Mlle Justine, qui a été élevée dans un pensionnat à Mont-de-Marsan, comme une grande dame… –Oui, oui, répondit le colon un peu embarrassé, un moment j'en ai été amoureux… –Amoureux à la noix », dit le berger avec ironie, en se servant de cette expression locale qui signifie un amoureux repoussé.

Le 14/11/2021, Roland de L.

Compléments