crampon

crampon (tableau rapide)
crampon ■ Épouse légitime ; femme ou maîtresse qui ne vous lâche pas ; femme laide/embarrassante ; jeune enfant ; ■ individu tenace dont on ne peut se débarrasser ; individu ennuyeux, raseur, dont on n'arrive pas à se débarrasser ; importun
synonyme importun, gêneur, emmerdeur
date 1858
fréquence 25

crampon

n.m.

■ Épouse légitime ; femme ou maîtresse qui ne vous lâche pas ; femme laide/embarrassante ; jeune enfant ; ■ individu tenace dont on ne peut se débarrasser ; individu ennuyeux, raseur, dont on n'arrive pas à se débarrasser ; importun ALL : Ehefrau, langweilig., lästiger Mensch / ANG : (calkin) a bore

registre ancien : 7 registre moderne : 5

1887 Et à un de ses gardiens qui lui demandait pourquoi il avait tué Adèle Blondin : –Que veux-tu ? c'était un crampon, je ne savais comment m'en débarrasser. source : 1887. Le monde des prisons
1935 la majorité des divorces prononcés aux torts du mari doivent avoir pour origine le manque de diplomatie de la femme. Quand il s'incline, retenu par des considérations d'où la sensualité est exclue, il ne se résigne pas ; il vit dans un état d'inquiétude, de mauvaise humeur dont le crampon supporte le poids. source : 1935. Viande à brûler
1904 Moi, c'est encore pis, j'ai eu mon coucher du jeudi. – Ton crampon des Contributions ? source : 1904. La Maison Philibert
1899 C'était un demi-castor crampon et, malgré l'amour qu'elle paraissait lui prodiguer, elle en voulait bien plus à la vitrine de son nouvel ami qu'à son coeur source : 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour
1899 Est-ce que tu penses que je vais sortir une tête comme la tienne et payer la dépense ? Si c'était pour le plaisir je ne m'appliquerais pas un vieux crampon source : 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour
1954 Mais les cloches, mâles ou femmes, c'est crampon, ça ne pilonne pas discrètement source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
1993 Il voulait que je passe mon chemin mais j'ai insisté, crampon source : 1993. Le gendarme des barrières
1927 Plaque donc ton crampon ! source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1914-1919 Je les fous à la porte avec un grand coup de pied dans le derrière du plus crampon source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

B.− Au fig., fam. Personne dont on a peine à se défaire, importun tenace. Le Taciturne (...) n'envoyait pas promener cette scie vivante, ce crampon (Verlaine, Œuvres posth.,t. 1, Souv., 1896, p. 252). Alors, celui-là, comme crampon ! (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 361). − [En constr. d'attribut, avec valeur d'adj.] Les femmes, c'est crampon (Arland, Ordre,1929, p. 103). Elle était crampon comme un arrière qui vous « marque » au foot (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1516). Rem. La docum. atteste la forme adj. fém. cramponne. Théâtreuses indiscrètes et cramponnes (Colette, Cl. ménage, 1902, p. 84). − Arg. Maîtresse. Trimballer son crampon (Rigaud, Dict. jargon paris.,1878, p. 334). (tlfi:crampon) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).