languefrancaise.net

crampon (définition)

crampon
■ Épouse légitime ; femme ou maîtresse qui ne vous lâche pas ; femme laide/embarrassante ; jeune enfant ; ■ individu tenace dont on ne peut se débarrasser ; individu ennuyeux, raseur, dont on n'arrive pas à se débarrasser ; importun

crampon #nom masc. #1858

■ Épouse légitime ; femme ou maîtresse qui ne vous lâche pas ; femme laide/embarrassante ; jeune enfant ; ■ individu tenace dont on ne peut se débarrasser ; individu ennuyeux, raseur, dont on n'arrive pas à se débarrasser ; importun

↓ fréquence : 025 | registre ancien : 7 | registre moderne : 5

<9 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1858. Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1870 1887 1889 1892 1894 1899 1900 1901 1901 1904 1910 1911 1914 1916 1917 1920 1926 1927 1935 1947 1951 1954 1955 1993 2004

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

B.− Au fig., fam. Personne dont on a peine à se défaire, importun tenace. Le Taciturne (...) n'envoyait pas promener cette scie vivante, ce crampon (Verlaine, Œuvres posth.,t. 1, Souv., 1896, p. 252). Alors, celui-là, comme crampon ! (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 361). − [En constr. d'attribut, avec valeur d'adj.] Les femmes, c'est crampon (Arland, Ordre,1929, p. 103). Elle était crampon comme un arrière qui vous « marque » au foot (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1516). Rem. La docum. atteste la forme adj. fém. cramponne. Théâtreuses indiscrètes et cramponnes (Colette, Cl. ménage, 1902, p. 84). − Arg. Maîtresse. Trimballer son crampon (Rigaud, Dict. jargon paris.,1878, p. 334). (tlfi:crampon) /

  • 1858 (GR) /