partouze

partouze Baise à plusieurs (+ de deux), en groupe ; débauche collective ; établissement spécialisé dans les partouses
fréquence 41
synonyme partouse

partouze

& partouse ; boîte à partouzes

n.f.

Baise à plusieurs (+ de deux), en groupe ; débauche collective ; établissement spécialisé dans les partouses

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Morphologie : -ouse/-ouze, -ouser/-ouzer Famille : partie, partouze Usage : érotique, sexualité

17257.jpg: 467x681, 59k (18 janvier 2016 à 21h47) 17257_vuillemin_je_viens_d_arriver.jpg: 800x562, 111k (06 mars 2018 à 06h08)

1976 Ce que j'aime dans les partouzes, c'est l'absence de tout préliminaire verbal, ce qui ne s'obtient, d'ordinaire, qu'en consentant à des rapports vénaux. 1976. Dire nos sexualités
1976 Ce qui m'excite, ce sont les filles relativement jeunes, quinze, seize ans. Une fois, dans une partouze, un homme avait amené une fille de seize ans que ses parents lui avaient confiée pour voir une pièce classique : ça alors, qu'est-ce que ça m'a excité ! 1976. Dire nos sexualités
2013 Je réfléchis aussi à l'international, je prospecte ainsi en Espagne, dans la région de Valence, pas pour monter un bordel, y en a des tonnes. Je penche plutôt pour une boîte à partouzes où les hommes qui se pointent seuls trouvent malgré tout un « sandwich » à se mettre sous la main. 2013. Moi Dodo la Saumure
1932 En fait de nouveautés, il aurait été à Nice en automobile et adopté l'usage du chèque et peut-être une petite partouze avec l'épouse. Pas davantage. 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
1932 En tant que fiancée Madelon ne tenait pas scrupuleusement son rôle, mais aussi elle semblait exciter tout le monde, même les femmes et nous n'en demandions pas davantage. Tellement que je me demandais si ça n'allait pas finir en partouze. 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
1925 Tous ces blasés ne prennent plus grand plaisir à faire ce que vous pensez ; le ragoût, pour eux, c'est de se le regarder faire entre eux. On appelle ça « La Partouse » ! 1925. La bonne vie
1952 Avant Chiappe, c'étaient toujours les mêmes têtes, si j'ose m'exprimer ainsi, qu'on rencontrait dans les partouses et j'y insiste, c'étaient des gens très bien 1952. Une fille du tonnerre
1966 La grande mode du Paris d'après la guerre de 14 était « la partouse ». Cela consistait à se rendre au Bois de Boulogne à une heure précise et en un lieu précis. Les arrangements préliminaires et anonymes s'établissaient par téléphone 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945)
2001 Dans les plus vastes partouzes auxquelles j'ai participé, à partir des années qui ont suivi, il pouvait se trouver jusqu'à cent cinquante personnes environ (toutes ne baisant pas, certaines venues là seulement pour voir) 2001. La vie sexuelle de Catherine M.
2003 de nombreux établissements fonctionnaient selon un subtil cocktail de voyeurisme et d'exhibitionnisme : c'était le cas des clubs SM, des boîtes à partouzes, ou encore des discothèques gays. 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané
1949 L'ameublement se composait d'un lit bas et très large, comme je les aime, un lit à partouze, recouvert d'un tissu rouge à gros grains 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
1974 des petits mômes, ou des partouzes dans des granges avec poutres apparentes et feu de bois : ça, ça fait artiste ! 1974. Le roman d'un turfiste

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

PARTOUSE, PARTOUZE, subst. fém. Pop. Partie de débauche au cours de laquelle les participants (dont le nombre excède généralement quatre), pratiquent l'échange des partenaires et se livrent à des activités sexuelles collectives et simultanées. Fille à partouse ; arranger, organiser des partouses ; participer à des partouses. Les gens de la haute ont inventé un vice nouveau. Tous ces blasés ne prennent plus grand plaisir à faire ce que vous pensez ; le ragoût, pour eux, c'est de se le regarder faire entre eux. On appelle ça « La Partouse » ! (J. Galtier-Boissière, La Bonne vie, 1925, p.256 ds Cellard-Rey 1980, p. 586). En tant que fiancée, Madelon ne tenait peut-être pas son rôle aussi pudiquement qu'il eût fallu, elle excitait tout le monde, y compris les femmes, à ce point que je me demandais si tout ça n'allait pas se terminer en partouze (Céline, Voyage, 1932, p. 499).V. partie ex. 28. Prononc.: [paʀtu:z]. Étymol. et Hist. 1907 «partie de cartes» (ds Esn.); 1919 «partie galante à deux» (ibid.); 1924 «partie de luxure à plusieurs» (ibid.). Dér. de partie*; suff. arg. -ouse*. (tlfi:partouze) /

De partie, et -ouse (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).