Définition de : auxi

  • auxi
    • Auxiliaire : ■ (mil.) soldat, soldat de l'armée auxiliaire ; ■ (prison) détenu qui aide le personnel, détenu responsable d'un étage, détenu employé au service général, détenu chargé de certaines corvées bénéficiant d'une certaine liberté ; auxiliaire chargé de nettoyer l'extérieur des bâtiments ; ■ auxiliaire (de la D.P.) ; ■ auxiliaire (de médecin) ; ■ auxiliaire de la cantine
    • fréquence : 022
    • id : 27518

auxi & auxi des abords ; auxi cantine ; auxi d'étage ; auxi d'aile n.

Définition

Auxiliaire : ■ (mil.) soldat, soldat de l'armée auxiliaire ; ■ (prison) détenu qui aide le personnel, détenu responsable d'un étage, détenu employé au service général, détenu chargé de certaines corvées bénéficiant d'une certaine liberté ; auxiliaire chargé de nettoyer l'extérieur des bâtiments ; ■ auxiliaire (de la D.P.) ; ■ auxiliaire (de médecin) ; ■ auxiliaire de la cantine

fréquence : 022
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : prisonnier, détenu morphologie : apocope usage : Argot militaire, Argot de la prison, argot carcéral

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1916.

1917 1917 1918 1918 1918 1919 1920 1926 1933 1936 1945 1960 1974 1980 1995 2000 2008 2009 2011 2012 xxxx xxxx

27518_cplpl.jpg: 800x600, 114k (18 juin 2015 à 17h29) 27518_l_auxi.jpg: 800x504, 114k (18 septembre 2019 à 02h16)

Citations

  • 2009 Un auxiliaire servait la soupe mais seuls les matons avaient le droit de pénétrer dans le sas de sécurité. L'auxi regardait toujours droit devant lui en poussant son chariot. source : 2009. Le Ciel sur la tête
  • 1995 les détenus employés au service intérieur : cuisiniers, jardiniers, lingers, « auxis d'ailes » (chargés du nettoiement et de la distribution des repas) source : 1995. La zonzon de Fleury
  • 1995 Les « auxis d'ailes » (deux par aile à chaque étage, et donc vingt-quatre auxiliaires en tout) source : 1995. La zonzon de Fleury
  • 1933 Ton « auxi » est venu au moins dix fois ici. Il connaît toute la boîte, tous les trucs. Tu seras son bleu. C'est lui qui te dressera. source : 1933. Confession d'un geôlier
  • 2000 Un détenu en bleu de travail, un « auxi » comme on les appelle, passe la serpillière source : 2000. Femmes en prison - Dans les coulisses de Fleury-Mérogis
  • 1974 Les repas sont servis par un détenu, dit auxiliaire de service, qui remplace le prévôt d'autrefois. « L'auxi », comme on l'appelle, donne à chaque isolé une gamelle et un petit plat contenant l'ordinaire commun à tous les détenus. source : 1974. Ancien détenu cherche emploi
  • 1917 Aux bureaux des compagnies, « doublards » et « tambours » (sergents-majors et fourriers), assistés des employés (de braves « auxi », de vaillants inaptes), ne savent plus à quel saint guerrier se vouer. source : 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915
  • 1936 Arrivés en bas, on demande trois volontaires pour partir avec un auxi chercher des blessés à Guevgueli. source : 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient
  • 2011 Un détenu en bleu de travail débarque sur la coursive derrière un charriot. « C'est l'auxi, me dit Michel. Le détenu auxiliaire. Il y en a un par coursive. Il est chargé de distribuer la gamelle et de ramasser les poubelles. » source : 2011. Dans la peau d'un maton

<9 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Apocope (sans calembour sur occis) ; Oeuvre, 1916 (Esnault1919)

  • Apocope de auxiliaire. (George, FM48)
  • Abréviation. (Dauzat1918)
  • 1916 (Esnault1919)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.